Actualités crédit immobilier

 

La baisse des taux immobiliers doit continuer jusqu’à la fin 2019

Le 02/07/2019 par admin

 

Depuis le début de l’année, les taux immobiliers ont enregistré des records historiquement faibles. Cette baisse continue ne semble pas s’arrêter. Les emprunteurs profitent toujours de conditions d’octroi très favorables. Les banques proposent de nouveaux les prêts immobiliers à longues durées (25 ans et même 30 ans) pour faire face à la baisse du pouvoir d’achat des ménages Français. Les primo-accédants bénéficient largement de ces conditions de financement pour pouvoir accéder à la propriété.

La baisse des taux immobiliers doit continuer jusqu’à la fin 2019

Des taux historiquement bas

Selon les chiffres de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux immobilier moyen en mois d’avril a enregistré un léger repli. Ce taux reste toujours inférieur à l’inflation.

En novembre 2016, le taux d’emprunt a enregistré son plus bas niveau qui s’établissait à 1.33%. Le taux en avril 2019 n’était pas si loin de ce record historique et s’est établi à 1.35%.

Après que la BCE (Banque Centrale Européenne) a confirmé qu’elle gardera ses taux directeurs proche de zéro jusqu’à la fin de cette année, les banques maintiendront également cette politique des taux bas en 2019.

Les résultats des simulations de prêt immobilier montrent que les emprunteurs présentant des dossiers de financement solides ; revenus élevé, situation professionnelle stable, apport personnel important, etc…, peuvent décrocher un taux d’intérêt sous la barre de 1% pour un crédit sur 20 ans voire même 25 ans.

Les profils standards profitent également de conditions d’octroi très favorables pour financer l’achat d’un logement.

Les primo-accédants sont en effet parmi les plus grands bénéficiaires de la conjoncture actuelle sur le marché immobilier. Ils profitent en effet d’un taux de 1.25% sur les crédits sur 15 ans, de 1.45% pour un crédit sur 20 ans et de 1.65% sur 25 ans.

Les primo-accédants bénéficient de prêts à longues durées

Les nouveaux accédants à la propriété profitent des conditions favorables d’octroi et des taux immobiliers proches des planchers historiques.

Or, cette baisse spectaculaire des taux bénéficient également à ceux qui ont souscrit leurs prêts il y avait longtemps à un taux de 3%. Donc, une renégociation leurs sera très favorable pour bénéficier d’économies très importantes. En effet, au cours de ces derniers mois, de nombreuses demandes de renégociations ont été enregistrées.

Les ménages à revenus modestes et les primo-accédants peuvent faire recours aux prêts immobiliers à longues durées. En effet, les établissements de financement proposent de nouveaux les prêts sur 25 ans et même sur 30 ans.

D’autres enseignes bancaires proposent des crédits sur 35 ans pour les ménages dont le pouvoir d’achat s’est dégradé suite à la hausse des prix des logements sur l’ensemble du territoire.

En effet, selon le dernier baromètre du Crédit-Logement/CSA, la durée des prêts s’est allongée de 29 mois par rapport à 2014.

Cependant, les prêts à longues durées engendrent des frais supplémentaires et une hausse du capital à rembourser.

Il est intéressant de profiter de la baisse des taux immobiliers que ce soit pour souscrire un nouveau prêt ou pour renégocier un ancien.

 

 

 

 

Back to Top