Actualités crédit immobilier

 

Investissement locatif : les changements de la loi Pinel

Le 21/05/2018 par admin

 

La loi Pinel est un dispositif qui a été mis en place en  afin d’encourager l’investissement locatif.  Le domaine immobilier étant un facteur important pour le développement économique du pays, il n’est pas étonnant de voir apparaître différentes dispositions avec des avantages pour intéresser le contribuable. Parmi ces avantages, on retrouve la réduction d’impôts. Depuis la mise en place du dispositif, de nombreux changements lui ont été appliqués, et ont commencé à être mis en évidence ce début de l’année. Dans cet article, nous vous disons tout ce que vous devez absolument savoir sur les nouveaux changements de la loi Pinel en 2018.

Investissement locatif : les changements de la loi Pinel

Loi Pinel 2018

Rappelons-nous que, depuis sa création en 2015 en remplacement de la loi Duflot, la loi Pinel est un dispositif qui permet à tout contribuable de réduire ses impôts à payer par l’investissement locatif dans un bien immobilier généralement neuf. Cependant, l’acquisition du logement n’est pas suffisante, et il faut qu’il soit mis en location à titre de résidence principale, dans un délai de 12 mois. La durée de la location varie entre 6 et 12 mois selon le choix du contribuable. De ce choix dépendra le taux de réduction d’impôt qui lui sera accordé : 12% pour 6 ans de location, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans.

Les changements qui ont touché ce dispositif concernent, les zones éligibles (le logement doit impérativement faire partie des zones éligibles par le dispositif), et sa date de suppression.

En ce qui concerne le zonage du dispositif Pinel : les zones les moins tendues B2 et C ne sont plus éligibles à cette aide et seule les zones ; A, B1 et A bis sont concernés. Cette révision a été faite dans le but de favoriser les zones dites tendues c’est-à-dire dans les régions et les villes où le marché immobilier est à son point culminant. On peut citer Paris et son agglomération, Lyon, Bordeaux, La Rochelle, Montpellier, etc. Ainsi, les zones plus « détendues » ont été exclues pour que l’investissement soit des plus favorables pour le contribuable. Car il peut être difficile de trouver un locataire selon la situation géographique du logement, l’accès aux transports en commun et bien d’autres critères.

En ce qui concerne la durée d’éligibilité de ce dispositif, il a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2021.

 Les logements avantagés

Pour ceux qui souhaitent réaliser un investissement locatif cette année, et suite aux nouvelles modifications, les biens qui seront plus avantageux à l’acquisition sont les 2-pièces de 38 à 45 m2 ou le petit 3-pièces de 48 à 58m2.  En fait, ces types de résidence sont les plus demandés sur le marché locatif. En plus, le retour sur investissement est assez important puisque ces biens sont loués pour des longues durées.

Un investissement immobilier à quel prix ?

La loi Pinel procure une réduction d’impôt suivant la durée et le montant investi. Si la durée oscille entre 6 et 12 ans, le plafond d’investissement est de 300 000 euros par an à raison de deux acquisitions maximum. A ce prix, la réduction d’impôt peut être de 36 000 à 63 000 euros, de quoi intéresser n’importe quel contribuable quels que soient ses revenus.

Il existe des simulations gratuites en ligne qui permettent de connaître quels avantages fiscaux vous pourriez obtenir par votre investissement. Nul besoin de vous engager. Il suffit de remplir les informations requises et ce, de manière simple mais personnalisée pour que le tableau fiscal de vos 12 prochaines années apparaisse.

En somme, un investissement locatif permet de percevoir des revenus réguliers, et avec le dispositif Pinel vous pouvez réduire vos impôts.

 

 

 

 

 

Back to Top