Actualités crédit immobilier

 

Bien évaluez la rentabilité de votre investissement locatif

Le 12/04/2018

 

Un consiste à acquérir un bien immobilier dans le but de le mettre en location, afin de générer des revenus. Donc, l’immobilier locatif est un support pour un investissement potentiellement rentable, qui vous permettrait de se construire un patrimoine tout en réduisant les différentes charges fiscales. Plusieurs français sont de plus en plus séduits pour faire recours à ce moyen afin de s’enrichir. Pour diverses raisons, l’investissement locatif est idéal pour fructifier ses ressources financières. Cependant, l’évaluation de la rentabilité de cette opération est tout à fait compliquée. Plusieurs paramètres doivent être bien pris en compte, du côté de l’investissement et des charges à payer.

Bien évaluez la rentabilité de votre investissement locatif

La somme nécessaire pour l’investissement

La rentabilité d’un investissement locatif est un indicateur clé de la réussite d’un projet immobilier, puisqu’il permet d’évaluer les revenus réels générés par l’opération.

Or, pour bien évaluer la rentabilité de son investissement il faut tout d’abord commencer par le calcul u montant de l’achat. C’est-à-dire la somme nécessaire à l’acquisition du bien. Cette somme ne comprend pas seulement le prix d’achat du bien. Par contre plusieurs d’autres charges et frais y sont inclus. Tels que : les frais du notaire qui sont généralement de l’ordre de 7% du montant de la transaction et qui incluent les honoraires, les débours et les différentes charges annexes.

Il faut également faire une estimation bien précise du coût total de votre crédit immobilier. En fait, plusieurs emprunteurs pensent que le taux d’intérêt est le paramètre déterminant du coût d’un crédit. Par contre, plusieurs autres paramètres sont aussi à prendre en compte, dont on cite :

  • Les frais de courtage: si vous avez fait recours aux services d’un courtier immobilier pour la contraction de votre crédit, vous avez donc des frais à lui verser, et ces frais entrent dans le calcul du coût total du prêt.
  • L’assurance emprunteur: un prêt immobilier est un engagement sur plusieurs années, pour cette raison, il doit être assuré. Onc vous pouvez souscrire une assurance e groupe ou bien individuelle.
  • L’apport personnel : pour pouvoir souscrire un crédit immobilier, généralement, la plupart des banques exigent un minimum d’apport personnel qui est égal à 10% du coût total de l’opération d’achat.

Il peut aussi s’agir de gros travaux de mise aux normes, ravalement, isolation, toiture, ballon d’eau chaude, chauffage ou de frais de copropriété.

Les impôts que vous devez payer ensuite, doivent aussi faire partie u calcul du montant de l’investissement.

N’oubliez pas les économies !

L’investissement locatif est bien supporté par l’Etat qui a mis à la disposition des investisseurs, de nombreux dispositifs d’aides et de défiscalisation immobilière tels que le dispositif Pinel et le Prêt à taux zéro. Ces outils vous aideront à bénéficier d’économies très importantes lors de l’achat du bien destiné à la location.

Il faut également estimez le montant du loyer que vous pouvez demander au locataire potentiel. Ce montant peut vous être communiqué à travers les agences immobilières, auprès des voisins ou bien dans les petites annonces.

Comment calculez la rentabilité ?

La rentabilité mesure la performance d’un investissement locatif.

Pour calculer la rentabilité locative d’un investissement immobilier, le premier indicateur utilisé est celui qui consiste à rapporter le loyer annuel au prix d’achat du logement. Par exemple, un logement acheté 200 000 € qui vous rapporte un loyer annuel de 8 000 €, a un rendement locatif brut de 4 %. En réalité, ce rendement est légèrement inférieur si on inclut dans ce calcul tous les frais annexes qui viennent majorer le prix d’achat : frais de notaire, TVA ou droits d’enregistrement, coût du crédit…

Ensuite, pour passer du taux de rendement brut au taux de rendement net, vous devez tenir compte de toutes les charges liées à la détention et à la gestion du logement : frais d’entretien, charges de copropriété et taxe foncière non récupérables sur le locataire, frais de gestion si vous confiez la gestion à un professionnel, frais d’assurance… Le total de ces frais peut atteindre de 20 à 30 % du montant des loyers.

En somme, un investissement locatif est généralement rentable et vous permet des revenus supplémentaires pour préparer votre retraite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur 218 avis clients 2L Courtage obtient une excellente note de 4.87 sur 5.

 

Obtenez le meilleur taux immobilier

Déposez une demande de prêt immobilier

Votre prêt au meilleur taux


Spécialiste en crédit immobilier
& Renégociation de crédit

En 1 minute consultez 100 banques

Renégociez vos crédits aux taux les plus bas

Regroupez vos crédits

Rémunération au résultat, réponse sous 24h

Renégociez votre prêt

 

 

Back to Top