Actualités crédit immobilier

 

Investissement immobilier : le marché commence à s’effondre

Le 15/05/2019 par admin

 

Au cours des dernières années, l’investissement immobilier a été favorisé par les taux bas te les prix abordable. Cependant, depuis des mois, les prix immobilier sont sur une courbe ascendante. La flambée des prix a pénalisé le pouvoir d’achat des ménages surtout les plus modestes d’entre eux. Même ceux qui pensaient faire l’acquisition d’un bien en 2019, ont renoncé leur projet à plus tard à cause des prix très élevés.

Investissement immobilier : le marché commence à s’effondre

Les potentiels acquéreurs ont de nombreux doutes

En dépit des conditions très favorables pour la réalisation d’un investissement immobilier, les futurs acheteurs ne peuvent pas trouver un logement qui répond à leurs besoins et adapté à leur budget. En effet, les banques proposent des offres de prêt immobilier très avantageuses et très assouplies mais les acheteurs renoncent leurs achats à cause de l’envolée des prix.

Le seul moyen qui leurs permet de faire l’acquisition de leurs bien souhaitable est le fait de s’endetter sur des plus longues durées en souscrivant des crédits sur 25 ans ou même plus.

Sur une durée d’un an, les intentions d’achat ont enregistré une baisse de 6%. Cette baisse est le résultat des doutes des Français en ce qui concerne la situation économique actuelle et future.

Le secteur de l’investissement locatif traine aussi à cause des anciennes et nouvelles mesures fiscales mis en place qui ne font qu’alourdir la mission pour ce type de placement.

Les investisseurs immobiliers restent très attentifs et prudents malgré les dispositifs de défiscalisation mis en place par l’Etat dont ils peuvent largement y bénéficier. En effet, ces dispositifs leurs permettent de baisser leurs impôts liés à ce type d’investissement.

Maintenant, la plupart des futurs acquéreurs attendent une baisse des prix pour se lancer dans un projet d’achat. Cette situation signe le début du retournement du marché immobilier.

Les primo-accédants découragés par le flambé des prix

L’envolée des prix immobiliers a touché l’ensemble de l’Hexagone. Cependant, elle est disparate selon les régions. En effet, les grandes villes (zones tendues) enregistrent des prix trop élevé. Ainsi, 60% des futurs accédants à la propriété qualifient les prix dans ces zones comme étant exorbitants.

A cause de cette hausse des prix, ces acquéreurs doivent revoir leurs ambitions à la baisse, notamment en ce qui concerne la surface qu’ils souhaitent acquérir.

Environ 20 000 ménages (primo-accédants) ont décidé d’abandonner leurs projets d’achat dans ces villes.

Cette situation est due à la nouvelle politique d’accession à la propriété qui a largement freiné les achats dans l’immobilier neuf, ce qui en résulte une baisse automatique des prix.

Les constructeurs se plaignent en fait de la baisse de leurs activités.

En somme, la hausse des prix immobiliers est le principal frein de l’investissement immobilier.

 

 

 

 

Back to Top