Actualités crédit immobilier

 

Il est le bon moment pour souscrire un prêt immobilier

Le 25/05/2018 par admin

 

Si vous pensez souscrire un prêt immobilier afin de concrétiser votre projet d’achat immobilier, le moment est très propices, les taux d’intérêts sont au plus bas et n’ont pas évolué vers la hausse pendant de mois. En fait, puisque les banques sont loin de la réalisation de leurs objectifs commerciaux en 2018, elles appliquent des décotes très importantes pour les bons profils. En plus, avec l’ouverture du marché de l’assurance, vous pouvez réaliser des économies très intéressantes.

Il est le bon moment pour souscrire un prêt immobilier

Des décotes sur les taux d’intérêts

Les taux des prêts immobiliers oscillent aujourd’hui entre stabilité et légères baisses. Surtout, ils restent très proches de leurs plus bas niveaux historiques. La moyenne toutes durées confondues est tombée à 1,47% brut (hors assurance et frais annexes), contre 1,49% un mois plus tôt selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA. « Depuis août 2017, les taux diminuent doucement, de l’ordre de deux points de base par mois et ils ont retrouvé leur niveau d’août 2017 », indique cet organisme qui décortique chaque mois le marché des prêts immobiliers.

La période du printemps est celle où la plupart des français concrétisent leurs projets d’achats immobiliers. Or, les banques affirment qu’elles sont en retard de 20 % de la réalisation des objectifs qu’elles ont fixés au début de l’année 2018. Donc, elles doivent faire de grands efforts, afin d’encourager les emprunteurs à souscrire des crédits immobiliers. C’est pour cette raison que leurs barèmes n’ont pas changé et que des décotes sont appliquées pour les meilleurs profils (situation professionnelle stable, revenus élevés, capacité d’épargne, apport personnel conséquent).

Même pour les profils modestes, c’est-à-dire qui présentent moins d’apport personnel, voire parfois sans apport, peuvent obtenir des réductions et décrocher des taux inférieurs à ceux affichés dans les grilles tarifaires officielles. En effet, selon un spécialiste du marché immobilier : ‘‘ de nombreux emprunts sur 20 ans se négocient actuellement à moins de 1,50 % et à moins de 1,25 % sur 15 ans pour des dossiers « moyens », et ne devraient pas remonter d’ici l’arrivée des beaux jours.’’

Economisez avec l’assurance emprunteur

Souscrire une assurance pour son prêt immobilier est inévitable. Même si ce n’est pas imposé par la loi, toutes les banques prêteuses exigent aux emprunteurs de souscrire une assurance. Cette assurance est à la fois une protection pour l’emprunteur et une garantie pour la banque.

Mis à part la baisse des taux des prêts immobiliers, les emprunteurs peuvent profiter de très belles économies grâce à la délégation d’assurance. Cette opération permet de changer d’organise d’assurance et de profiter d’un nouveau contrat dont les garanties doivent être au moins équivalentes à celles du contrat à résilier.

La délégation d’assurance profite aux nouveaux emprunteurs et aussi aux emprunteurs qui ont un prêt immobilier en cours du remboursement. En fait, le conseil constitutionnel a validé l’amendement Bourquin qui est entrée en vigueur en 12 janvier 2018. Cette loi permet aux souscripteurs des crédits de résilier annuellement leur contrat d’assurance à chaque date d’anniversaire (un préavis de deux mois doit être respecté).

De plus en plus d’emprunteurs envisagent de faire jouer la concurrence entre les différents organismes d’assurance, afin de profiter de baisse du coût global de leurs crédits. Les économies peuvent même dépasser les 10 000 euros si le crédit est nouvellement souscrit par un emprunteur jeune, en bonne santé et ayant une situation professionnelle stable.

En plus, en optant pour une assurance individuelle chez un organisme d’assurance externe, les emprunteurs peuvent faire baisser leur cotisation, et souscrire des contrats avec des garanties plus adaptés à leurs situations.

En somme, les conditions sont très favorables à la souscription d’un prêt immobilier. Donc, il faut en profiter de cette situation avant une remontée des taux.

 

 

 

 

Back to Top