Actualités crédit immobilier

 

Hausse du montant moyen des emprunts immobiliers

Le 05/11/2018 par admin

 

Selon les statistiques de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), l’emprunt immobilier moyen a fortement augmenté sur 8 ans, passant de 110 098 euros à 165 448 euros en 2017. En effet, après un recul suite à la crise de 2009, le montant moyen des prêts a progressé de 4.9% en 2017. Cette hausse est le fruit de la baisse constante des taux immobiliers dont les ménages profitent pour s’endetter plus. La tendance haussière se poursuit encore cette année, mais les chiffres n’ont pas été encore révélés.

Hausse du montant moyen des emprunts immobiliers

Allongement des durées de crédits

Depuis de nombreuses années, le taux d’endettement des ménages français est resté stable tournant autour 30%. Ce taux est considéré comme référence pour les banques afin de valider un dossier d’emprunt immobilier. Cependant, et suite à la diminution des aides publiques à l’accession à la propriété (resserrement des modalités d’attribution du Prêt à taux zéro (PTZ) et du Pinel, suppression de l’APL Accession), les banques ont dû allonger la durée des emprunts pour supporter le pouvoir d’achat des emprunteurs.

En effet, en 2015, la durée moyenne de crédit s’est établie à 18 ans. Tandis que, en 2017 cette durée a progressé à 19 ans. Cette année, et plus précisément en mois d’août, 67,3 % des nouveaux prêts à l’accession s’étalaient sur 20 ans et plus.

Cet allongement de la durée d’endettement est aussi un outil pour faire face à la hausse des prix sur le marché. En effet, la hausse des prix associée à la baisse des aides publiques, a pénalisé la solvabilité des ménages les plus modestes qui peuvent en tirer profit de l’allongement de la durée d’emprunt pour bénéficier de mensualités moins élevées par rapport à leurs revenus, puisque Pour une même somme empruntée, ces mensualités seront moins fortes si vous les étalez sur vingt ans plutôt que sur quinze ans.

Augmentation des montants empruntés

Selon cette étude menée par l’ACPR, « le montant moyen des prêts est en forte augmentation ». Les ménages qui s’endettent pour financer l’achat de leur résidence principale souscrivent en moyenne un crédit de 165 000 euros, ce qui est équivalent à une progression de 5%. Ceux qui souhaitent changer leur résidence principale s’endettent encore plus, à hauteur de 185 000 euros en moyenne. Cependant, pour les ménages qui souscrivent un crédit en vue de réaliser un investissement locatif ou un rachat, l’évolution du montant moyen de l’emprunt immobilier est presque stable, 145 000 euros environ.

C’est le niveau des taux immobilier historiquement bas qui permet aux ménages de souscrire des prêts à des montants plus conséquents sur des durées plus longues, tout en s’acquittant de mensualités plus faibles.

Ce sont en fait les prix de l’immobilier qui ont fortement augmenté au cours des dernières années, qui ont mené les emprunteurs à solliciter des emprunts immobiliers à montant plus conséquent.

Pour ceux qui veulent acheter une résidence principale en 2018 ou en 2019 via un emprunt immobilier, il peut donc être légitime de se poser la question de l’évolution future des taux et des conséquences possibles sur les prix de l’immobilier en France.

 

 

 

 

Back to Top