Actualités crédit immobilier

 

Hausse des renégociations de crédit immobilier grâce aux taux bas

Le 20/05/2019 par admin

 

Le crédit immobilier représente le premier recours des ménages qui souhaitent faire l’acquisition d’un bien. Depuis des mois, le crédit devient de plus en plus accessible et les conditions d’octroi s’améliorent. En addition, les taux immobiliers ne cessent de se dégringoler. Ils ont atteint une moyenne de 1.50% pour un crédit sur 20 ans en mois d’avril. Cette baisse des taux rend la renégociation d’un crédit en cours, très séduisante. Les professionnels estiment de très belles économies de l’ordre de quelques milles à une dizaine de milliers d’euros.

Hausse des renégociations de crédit immobilier grâce aux taux bas

De belles économies grâce à la renégociation et le changement de l’assurance du crédit

Alors qu’un profil standard pouvait négocier un crédit immobilier sur 20 ans à un taux de 1.50%, les meilleurs profils bénéficient toujours de décotes très intéressantes et empruntent à un taux de 1% sur 20 ans.

Les emprunteurs ayant un crédit immobilier en cours, peuvent faire de très belles économies grâce à une renégociation auprès de leur banque prêteuse. Il est cependant conseillé de bien étudier la pertinence de cette opération avant tout autre étape.

En effet, pour qu’une renégociation de prêt soit avantageuse, il faut au moins qu’il existe un point d’écart entre le taux de crédit actuel et le taux initial. Si le crédit est encore dans ses premières années de remboursement, l’écart peut être baissé à 0.70 point. En effet, quand le crédit n’a pas encore dépassé la première moitié de sa durée de remboursement, le capital restant dû est toujours important puisque ce ne sont que les intérêts qui sont remboursés pendant les premières années.

Les courtiers déclarent que ceux qui ont signé leurs contrats de crédits avant la mi-2016 peuvent réaliser des économies importantes.

En addition à une renégociation de crédit, l’emprunteur peut penser aussi à changer son assurance de prêt immobilier qui est désormais possible tous les ans grâce à l’amendement Bourquin. Cette résiliation permet de bénéficier d’une assurance moins chère et un contrat plus adapté.

Hausse des renégociations depuis la fin 2018

Les emprunteurs ayant déjà fait recours à une renégociation de crédit immobilier en 2016 ou 2017 peuvent également faire baisser le coût de leur prêt  de quelques milliers d’euros.

La part des renégociations cette année ne peut pas tout de même atteindre celui de la période 2016-2017 où les dossiers de renégociation étaient parfois plus de la moitié des dossiers de demande de crédit.

Entre décembre 2018 et février 2019, le nombre des renégociations a augmenté de 14.6% à 18.3% sur l’ensemble des crédits selon les chiffres de la Banque de France.

Chez d’autres établissements, le taux de la croissance des renégociations de crédit immobilier a atteint 25% pendant le premier trimestre 2019.

 

 

 

 

Back to Top