Actualités crédit immobilier

 

Faire racheter son crédit immobilier en 2018

Le 20/07/2018 par admin

 

Le rachat du crédit immobilier est une solution prise par de nombreux ménage français pour s’en sortir de la spirale de la dette. En effet, depuis plus d’une trentaine d’année, les ménages ne cessent de s’endetter de plus en plus. Résultant un nombre croissant de personnes se retrouvant dans une situation financière instable, et même parfois à la limite du surendettement. Vue la baisse actuelle des taux immobilier, un rachat de crédit serait avantageux. Cependant, c’est une opération délicate et ne doit pas être prise à la légère.

Faire racheter son crédit immobilier en 2018

Les conditions d’un rachat de crédit

Quand on a accumulé et multiplié les crédits, il peut être tentant de recourir au rachat de crédit qui permet de les regrouper sous un seul et même emprunt contracté dans un seul établissement. Les mensualités de remboursement sont alors plus légères, mieux adaptées à ses revenus et ses charges.

En addition, la baisse des taux est encourageante pour réaliser un rachat. En fait, le nombre de dossiers portant sur une renégociation ou un rachat a augmenté en France. Or, depuis quelques mois et avec la stabilisation des taux immobiliers, les opérations de rachat et de restructuration des dettes ont connu un recul.

Pour qu’un dossier de rachat soit accepté, il doit rentrer dans certaines normes légales et d’autres « appréciations » qui peuvent fluctuer selon les organismes financiers contactés.

Les critères d’acceptation d’un dossier de rachat de crédit sont divers. Ils tiennent principalement à la situation de famille et personnelle de l’emprunteur, la solvabilité de l’emprunteur, à son âge, à la qualité du bien mis en garantie, à ces antécédents de paiement ainsi qu’à l’objet du financement.

Il faut tout d’abord respecter la règle des 33% c’est-à-dire que le prêt consenti ainsi que les charges ne doivent pas représenter plus de 33% des revenus nets mensuels. En plus, l’emprunteur doit présenter des revenus stables et réguliers.

L’opération du rachat n’est intéressante que si le crédit immobilier est encore en ses débuts. Dans, ce cas, le capital restant dû est encore conséquent. En fait, les professionnels affirment que la meilleure situation est quand le prêt est encore dans sa première moitié du remboursement, c’est-à-dire qu’il reste encore une partie importante d’intérêts à rembourser.

Il devrait y avoir un écart de 70 à 100 points entre le taux initial et le taux du crédit racheté, puisqu’il existe différents frais liés au rachat du crédit tel que les frais de dossier, frais du transfert de garantie, en plus des indemnités du remboursement anticipé.

Comment se préparer pour un rachat de crédit

Lors d’une opération de regroupement de dettes, les banques et organismes de financement exigent toujours certains documents relatifs à la situation financière de l’emprunteur pour établir son éligibilité. Une situation professionnelle stable et pérenne est très appréciée par les organismes financiers parce qu’elle garantit le remboursement des échéances mensuelles après le déblocage des fonds.

Les simulations et les outils gratuits en ligne permettent aux emprunteurs de comparer les différentes offres disponibles sur le marché.

Les conseillers des établissements spécialisés dans le regroupement de prêts connaissent les conditions d’acceptation de leurs partenaires bancaires. En fonction de la situation de l’emprunteur et de ses besoins financiers, les experts analystes rédigeront une offre de prêt sur-mesure et adaptée à chacun.

Lorsque votre banque ou un autre établissement décide d’accepter votre demande de rachat de crédit, on vous remet une fiche d’information puis une offre de contrat de crédit qui doit détailler toutes les modalités de l’opération.

Avant de faire une opération de rachat de crédit, assurez-vous que vous êtes bien en capacité financière d’honorer le paiement de la mensualité fixée à la suite du rachat de crédit immobilier.

 

 

 

 

Back to Top