Actualités crédit immobilier

 

La détermination de la prime d’assurance d’emprunt immobilier dépend de différents facteurs

Le 25/01/2018 par admin

 

Lorsqu’ils prévoient de souscrire un emprunt immobilier, les particuliers se contentent trop souvent de calculer les intérêts correspondants. Or, le coût d’un emprunt immobilier ne s’arrête pas à ceux-ci. Il comprend également les garanties exigées par la banque, les frais de dossier…, sans oublier la prime d’assurance .Le coût de l’assurance de prêt immobilier est un élément essentiel à prendre en compte pour connaître celui du financement. Il se calcule de différentes façons sur la base de multiples critères (le type de contrat, les garanties choisies, le profil de l’emprunteur). Son montant pouvant varier du simple au double selon le type de formule et d’établissement qui la propose.

Le montant de l’assurance selon le type du contrat

Pour tout emprunt immobilier, notamment pour les prêts contractés sur du long terme de type crédit immobilier, les banquiers demandent systématiquement aux clients de souscrire une assurance prêt immobilier, dite de groupe. Or, depuis 2010 et grâce à la loi Lagarde, les emprunteurs peuvent déléguer leur assurance de prêt à un organisme externe pour diminuer les coûts.

Pour un prêt immobilier, le calcul du montant de  l’assurance dépendra essentiellement du type de contrat souscrit. Sur ce point justement, il existe deux grandes catégories d’assurance :

·         L’assurance de groupe : Il s’agit de la couverture proposée par votre banque. Dans ce cas le calcul du montant d’assurance est effectué sur la base du capital emprunté. Sa tarification est fixe et uniforme jusqu’à la fin de l’emprunt, puisque la référence est le capital de départ, et non le capital restant dû année après année. Et la formule de calcul de l’assurance du prêt immobilier reste le même pour tous les emprunteurs qui choisissent ce contrat.

  • L’assurance emprunteur individuelle: Il s’agit de la délégation d’assurance. Dans ce cas, le calcul des cotisations du prêt immobilier se fait à partir capital restant dû et le montant de la prime évolue chaque année proportionnellement au capital qui reste à rembourser.

Le montant de l’assurance selon le profil de l’emprunteur

Le profil de l’emprunteur, bien évidement son âge, sa profession, ses activités sportives et surtout son état de santé, constitue un élément définitif du montant de l’assurance. L’assurance emprunteur liée à un emprunt immobilier donne lieu à de nombreuses investigations médicales demandées par l’assureur. En effet, Selon les organismes d’assurance, les formalités liées à la santé de l’emprunteur sont variables. Certains n’exigeront aucun questionnaire médical. D’autres, au contraire, exigeront certaines garanties avant d’accepter l’adhésion à l’assurance emprunteur. Le premier niveau sera une déclaration de bonne santé, dans laquelle le candidat au crédit attestera ne pas avoir été traité ou suivi au cours des dernières années. Un questionnaire médical, plus ou moins poussé, peut ensuite être proposé. Il s’agira de donner des précisions sur ses antécédents familiaux, affections connues ou traitements passés. Enfin, dans le dernier cas, une visite médicale sera la condition nécessaire à la souscription de l’assurance emprunteur.

Toutes ces procédures additionnelles peuvent retarder l’obtention de l réponse de l’assureur.

Les non-fumeurs en bonne santé et pratiquant une activité sportive moins dangereuse que le saut en parachute, sont parmi les emprunteurs qui obtiennent les meilleurs taux d’assurance. Notons que les personnes pratiquant un métier dangereux, comme notamment les fonctionnaires de police et les militaires, bénéficient d’assurances emprunteur à taux préférentiels, qu’ils souscrivent auprès de leur mutuelle professionnelle.

L’âge du ou des emprunteurs pèse évidemment lourd dans le calcul de l’assurance emprunteur. Pour les assurances de prêt, les banques appliquent un taux moyen de 0,276 % pour les moins de 35 ans et de 0,42 % pour les plus de 35 ans. La marge est extrêmement importante. Emprunter jeune est tout naturellement une solution plus économique.

Enfin même si vous pensez que vous avez contracté un emprunt immobilier avec un coût d’assurance élevé, vous pouvez tirez profits de la Loi Lagarde ainsi que de l’amendement Bourquin et changer votre assurance emprunteur pour diminuer le coût.

 

 

 

 

Back to Top