Actualités crédit immobilier

 

Déséquilibre entre l’offre et la demande suite aux taux immobiliers faibles

Le 22/01/2019 par admin

 

Le marché immobilier français reste très dynamique malgré la hausse des prix des logements. Les acheteurs veulent bénéficier des taux immobiliers attractifs pour concrétiser leurs projets d’achats. Cependant, la santé du marché est touchée par un fort déséquilibre entre l’offre et la demande. Une publication conjointe récente de Logic-Immo et du JDN a résumé le point de vue des potentiels acquéreurs et des vendeurs à propos la situation sur le marché.

Déséquilibre entre l’offre et la demande suite aux taux immobiliers faibles

Inquiétude touchant vendeurs et acheteurs

Logic-Immo a mené une étude pour pouvoir comprendre le regard des vendeurs et des acheteurs vis-à-vis du marché immobilier. Les résultats de l’étude montre que ces deux acteurs sont loin d’être sereins.

En effet, les acheteurs posent de nombreuses questions et ont tant de craintes :

Est-ce encore possible de trouver un bien adapté à leurs attentes ? Qu’en est-il de l’évolution des prix immobiliers ? Est-ce que les taux immobiliers garderont ce niveau bas ou bien vont-ils augmenter ? Ce sont ces questions et ces craintes qui font que les potentiels jeunes acquéreurs refusent de ramener à termes leurs projets immobiliers.

De l’autre côté, les propriétaires qui disposent de biens à la vente, craignent que leurs logements n’aillent pas satisfaire aux attentes des acheteurs. Donc, rien ne peut leurs garantir que la transaction aboutira.

Il est vrai que les conditions du marché restent en faveur des vendeurs, mais il est aussi très probable qu’ils ne trouvent pas un acheteur pour leur bien pour une longue période de temps.

Des prix en hausse mais des taux très avantageux

Dans un contexte de taux très bas et de prix très haut, les candidats à l’achat d’une résidence principale peuvent se poser la question suivante : faut-il acheter maintenant pour profiter des taux très bas ou attendre une baisse des prix en cas de remontée des taux ?

Or, malgré la hausse des prix, les candidats de l’accession à la propriété pensent que les taux bas et les conditions d’octroi avantageuses proposées par les banques, sont suffisantes pour compenser l’envolée des prix.

Il reste seulement de trouver une solution au manque de l’offre sur le marché. En effet, le gouvernement a mis en place de nombreux dispositifs afin d’encourager les mises en chantiers et la construction de nouveaux logements. La loi ELAN par exemple est censée encourager les investisseurs mais aucun signe d’efficacité n’a été encore enregistré.

En somme, les acquéreurs sont encore encouragés par la baisse des taux immobiliers, cependant, l’offre est très limitée.

 

 

 

 

Back to Top