Actualités crédit immobilier

 

Des records de taux d’emprunts immobiliers au premier semestre 2018

Le 03/08/2018 par admin

 

Toujours, il n y’a aucun signe de remontée des taux d’emprunts immobiliers. En effet, le premier semestre 2018 a enregistré des taux record : 1,40 sur 15 ans, 1,60% sur 20 ans et 1,84% sur 25 ans en moyenne. Les conditions du financement des crédits immobiliers restent exceptionnelles pour tous les profils d’emprunteurs.

Les banques s’efforcent toujours de compenser une demande moins vigoureuse des emprunteurs par des offres de prêts très attractives. Les jeunes et les primo-accédants sont particulièrement ciblés avec des taux très intéressants sur des durées longues (25 ans et même 30 ans) ; 1,35% sur 25 ans et même sur 30 ans pour les moins de 40 ans.

Des records de taux d’emprunts immobiliers au premier semestre 2018

Des meilleurs taux après négociation

Les taux d’emprunt immobilier sont au plus bas, mais il faut encore savoir comment « parler » à son banquier pour le convaincre de vous financer dans les meilleures conditions. La présentation de votre « profil emprunteur » et des différents éléments de votre dossier sont essentiels et devrait vous permettre de séduire votre banquier et d’obtenir des conditions de financement très favorables.

Il est aussi indispensable de faire le tour des banques et de comparer les différentes offres disponibles sur le marché afin d’en décrocher la meilleure pour vous. Etant donné l’état du marché, vous pourrez certainement obtenir quelques avantages supplémentaires.

En réalité, tout avantage supplémentaire, notamment en termes de taux, peut générer des économies importantes sur le montant des intérêts, la durée du prêt ou l’échéance des remboursements. L’emprunteur a donc tout intérêt à procéder à plusieurs simulations en faisant varier ces paramètres pour optimiser son emprunt.

Des taux immobiliers divisés par 4

« Les taux continuent à baisser doucement », confirme l’Observatoire Crédit Logement/CSA. En effet, au deuxième trimestre 2018 le taux moyen était à 1.45%, identique à celui du 3ème trimestre 2016.

L’organisme de cautionnement bancaire affirme que les taux d’emprunt immobilier sont «4 fois moins qu’en 2001 ». En 2001, le taux moyen s’élevé à 5,45%. Toutes durées confondues.

Villes avec le plus haut pouvoir d’achat

Chaque mois, des professionnels du secteur immobilier dressent le palmarès du pouvoir d’achat immobilier dans les 20 plus grandes villes françaises.

Bien que les taux d’emprunt immobilier étaient au plus bas au moins de juillet, le pouvoir d’achat n’a pas trop évolué dans deux villes ; Nice et Strasbourg.

Cependant, il a augmenté dans 8 autres villes ; Saint-Etienne, Le Mans, Le Havre, Nîmes, Toulon, Montpellier, Rennes et Lille.

Mans a connu la plus grande évolution avec +11m² en 6 mois. Cette hausse est équivalente à une pièce de plus. Dans d’autres pays, la hausse est de l’ordre de 1 à 2 m².

D’autres villes ont vécu une baisse du pouvoir d’achat, dont : Angers, Dijon, Reims, Grenoble, Marseille, Toulouse, Nantes, Lyon, Bordeaux et Paris. La plus grande baisse se situe à Angers avec -6m² finançables. Contre, – 4m² à Toulouse et Marseille, et -3m² à Bordeaux et Grenoble.

Pour un crédit immobilier d’une mensualité de 1000 euros à rembourser sur 20 ans, Saint-Etienne reste la ville où le pouvoir d’achat immobilier est le plus important avec 153m² finançable. Pour ce même crédit, le pouvoir d’achat est de 22m² finançables.

En somme, même si les taux d’emprunt immobilier sont au plus bas, la hausse des prix de l’immobilier influence largement le pouvoir d’achat des ménages.

 

 

 

 

 

Back to Top