Actualités crédit immobilier

 

Délégation d’assurance de prêt immobilier pour les maladies non objectivables

Le 24/12/2018 par admin

 

La contraction d’un crédit immobilier auprès d’une banque, oblige l’emprunteur à souscrire une assurance de prêt immobilier. Cette assurance sera la garantie de la banque en cas de défaillance de remboursement de la part de l’emprunteur suite à une incapacité comme la maladie. De nombreuses garanties sont incluses dans le contrat de l’assurance, dont certaines sont optionnelles telle que la garantie des maladies non objectivables (MNO). Cependant, cette dernière fait l’objet d’exclusion dans tous les contrats d’assurance et même si ‘l’emprunteur a choisi de la racheter, de nombreux assureurs refusent de payer les mensualités.

Délégation d’assurance de prêt immobilier pour les maladies non objectivables

Les maladies non objectivables ne sont pas couvertes

Dans le cadre de la souscription d’une assurance de prêt immobilier, les maladies non objectivables sont les pathologies physiques ou psychiques qui ne peuvent pas être quantifiées par les médecins : dépression, fatigue chronique, épuisement professionnel…. En effet, les symptômes de ces maladies sont différents d’une personne à une autre. Mais, elles entrainent toujours une incapacité de travail.

Que ce soit la maladie est actuelle ou bien passée, l’emprunteur doit la déclarer dans le questionnaire de santé fourni par son assureur de prêt. En effet, les personnes présentant ce type de pathologie sont considérées comme des profils « à risques aggravés de santé ».

Dans les contrats-groupes mutualisés des banques, la garantie des maladies non objectivables  est automatiquement exclue et nécessite une extension en cas de risque effectif de survenue. Par conséquent, et pour pouvoir accéder à cette couverture, il faut bien évidemment que l’emprunteur verse une surprime qui va alourdir davantage le coût de son crédit.

En addition, la prise en charge des pathologies concernées est très limitée et il convient de bien étudier le contrat souscrit pour connaître les cas effectivement couverts par l’assurance de prêt immobilier.

Faire recours à la délégation pour une meilleure couverture

Au moment de la souscription d’une assurance de prêt immobilier, l’emprunteur doit remplir un questionnaire de santé pour que l’assureur puisse évaluer l’étendue des garanties. Ce questionnaire doit être rempli très précisément et toute maladie doit être déclarée. Toute fausse déclaration de la part de l’emprunteur peut entrainer un refus de prise en charge voire une résiliation du contrat.

Les personnes qui souffrent d’une maladie non objectivable et qui veulent être couverts dans le cadre d’un crédit immobilier, peuvent racheter une exclusion de garantie tout en attendant à une majoration de la prime d’assurance.

Or, la meilleure solution pour que l’emprunteur puisse souscrire la meilleure garantie pour couvrir une maladie non objectivable reste encore de comparer les différentes offres du marché. Il est indispensable de faire une étude minutieuse du marché et des tarifs pratiqués par les différents établissements d’assurance.

Dans ce cadre, il serait avantageux de faire recours à la délégation d’assurance de prêt immobilier pour souscrire un contrat plus adapté et moins cher chez un établissement externe.

 

 

 

 

Back to Top