Actualités crédit immobilier

 

Comment décrocher le meilleur taux pour son crédit ?

Le 08/05/2018 par admin

 

Les taux immobiliers sont toujours historiquement bas, et les banques continuent leur recherche des candidats à l’accession pour maintenir les parts de marché qu’elles ont gagnées ces derniers mois dans un contexte d’euphorie générale. Or, pour obtenir le meilleur taux, certaines conditions doivent être remplies. En fait les conditions d’octroi du crédit varient d’un profil à un autre et il est toujours possible de faire baisser de plus votre taux si vous présentez un bon profil pour votre établissement bancaire. Donc, pour pouvoir bénéficier de meilleures offres sur le marché, voici quelques conseils.

Comment décrocher le meilleur taux pour son crédit ?

Faites jouer la concurrence entre les établissements du crédit

Généralement, afin de souscrire un crédit immobilier, la plupart des emprunteurs se dirigent vers leur banque de manière automatique. Pourtant, il est plus avantageux de consulter différents organismes bancaires et rechercher celui qui vous offre le meilleur taux aux meilleures conditions. En fait, ce n’est pas évident que vous allez obtenir le meilleur taux chez votre banque. Donc, faire jouer la concurrence est un élément clé dans cette guerre.

En plus, suite aux nouvelles réformes des aides d’accès à la propriété, la demande des crédits à l’habit a considérablement baissé ce qui a poussé les banques à offrir des décotes et des conditions plus attractives sur leurs offres,  afin de conquérir de nouveaux clients. Donc,  en effectuant des demandes dans d’autres banques, vous pouvez généralement obtenir de meilleures offres. Revenir voir son banquier avec une meilleure offre de la concurrence facilite considérablement les négociations, ce dernier étant obligé de s’aligner sur cette dernière afin de garder son client.

Faire recours aux services d’un courtier immobilier peut s’avérer aussi avantageux. En fait, ce dernier dispose d’un très large réseau d’établissements de financements ce qui le rend plus apte à faire jouer la concurrence pour vous décrocher la meilleure offre.

Certaines banques peuvent vous offrir également en addition à un taux faible, des avantages commerciaux tel que la gratuité des frais du dossier, à condition que vous acceptez la domiciliation de vos revenus pendant 10 ans, au sein de leur organisme.

Se présenter avec un dossier solide

Tout d’abord il faut respecter sa capacité d’endettement. La fameuse règle des 33 %.  Vos remboursements ne doivent pas dépasser le tiers de vos revenus nets de charges. Votre reste à vivre (ce qui reste une fois la mensualité payée) doit être suffisant pour couvrir vos dépenses quotidiennes. Cependant, votre taux d’endettement peut être plus important au cas où vous percevez un grand salaire ou vous disposez d’un reste à vibre suffisant.

L’organisme prêteur va s’intéresser aussi à votre profil d’emprunteur. Donc, vos comptes bancaires doivent être bien tenus. Essayez de ne pas vous présentez pas avec un découvert. Dans la mesure du possible, soldez vos crédits à la consommation, car sinon votre capacité d’emprunt immobilier sera réduite.

L’apport personnel recommandé est de 10% du montant de l’achat immobilier que vous allez réaliser. Cependant il est tout à fait possible d’emprunter sans apport personnel, en fait, certaines banques empruntent à 110%.

Votre situation professionnelle sera également décortiquée. Sans contrat à durée indéterminée (CDI),  il sera difficile de décrocher un crédit. Mieux vaut d’ailleurs justifier d’un an d’ancienneté. De plus, votre entreprise doit être solide. Si vous êtes en couple, au moins l’un des emprunteurs doit se présenter avec un CDI.

Réduire les frais annexes et négocier votre assurance

En plus de l’obtention du meilleur taux pour votre crédit, pensez à réduire les frais annexes qui accompagnent la souscription du prêt. En fait la banque vous facture les frais de dossier qui représentent 1% du montant du capital emprunté. Donc, vous pouvez négocier ces frais à la baisse ou à la suppression.

En souscrivant un prêt immobilier, la banque vous demandera aussi une garantie financière, lui permettant de se rembourser sur la vente du bien si vous ne payez pas. Il peut s’agir d’un privilège de prêteur de deniers pour l’achat d’un bien existant ou d’une hypothèque pour un autre non encore construit.

En addition, ayez l’œil sur la prime d’assurance décès-invalidité que vous devrez souscrire. La banque vous proposera presque systématiquement son contrat « groupe », dont les primes oscillent le plus souvent autour de 0,35 à 0,50 % du capital emprunté. Cependant, vous pouvez souscrire une assurance individuelle moins chère pour faire baisser le coût total de votre crédit.

 

 

 

 

Back to Top