Actualités crédit immobilier

 

Crédit immobilier, l’amendement Bourquin menace le marché

Le 22/11/2017

 

Après une longue attente de l’issue de la question, il s’avère que les consommateurs pourront finalement changer de contrat d’assurance chaque année. C’est la modification qu’apporte l’amendement Bourquin, effective dès janvier 2018. 2018 pourrait donc marquer un bouleversement du marché de crédit immobilier en France.

L’équilibre du marché de crédit immobilier est menacé

© Crédit photo : Pixabay

Marché du crédit, l’équilibre est menacé

Selon les bancassureurs, l’équilibre du marché de crédit immobilier risque d’être déstabilisé par l’amendement Bourquin. Ces professionnels reprochent surtout l’effet rétroactif de ce dispositif.

La majorité de ces professionnels du secteur indiquent que cette disposition apporterait un bouleversement dans le système du contrat de groupe. Le contrat de groupe est basé sur une mutualisation des risques et une uniformisation de la couverture proposée aux adhérents.

C’est d’ailleurs ce contrat de groupe qui permet aujourd’hui de maintenir une certaine dynamique du marché de prêt. Par ailleurs, le niveau actuel des taux immobiliers rend aussi le crédit immobilier accessible au grand nombre. Avec ce changement, les profils « à risque » pourraient payer leur crédit à un coût plus élevé.

Les séniors, présentant généralement des problèmes de santé, peuvent rencontrer des difficultés pour trouver un contrat d’assurance abordable. Ce sera aussi le cas pour les emprunteurs à faibles revenus ou ceux ne disposant que de peu, voire pas d’apport personnel.

Un marché juteux en jeu

Pour les banques, cette disposition ne peut qu’être lourdes de conséquences. D’une part, elle affectera les chiffres d’affaires des banques productrices de crédit immobilier.   D’autre part, c’est le marché de prêt qui risque de perdre tout son dynamisme.

Il faut noter que l’enjeu est de taille pour les acteurs du secteur. L’assurance de prêt a généré 8,8 milliards d’euros en 2016. 75 % de ce résultat est lié directement aux contrats de crédit immobilier.

Les récentes estimations indiquent 40 % de taux moyen de marge sur les assurances pour les banques. Ce taux peut monter jusqu’à 70 % pour les clients jeunes. Les banques détiennent actuellement 88 % du marché, malgré que le coût de la garantie demeure largement trop élevé pour les débiteurs.

C’est dans ce contexte que la fédération des banques française et de grands groupes bancaires ont saisi le Conseil d’Etat. C’est en octobre 2017 que le dossier a été transmis au Conseil constitutionnel. Le résultat devrait être connu de tous avant la fin de l’année.

Changement d’assurance, des économies à la clé

Depuis 2010, les emprunteurs profitent de la possibilité de signer une meilleure assurance au moment de contracter un crédit immobilier. Cette possibilité a été accessible depuis la loi Lagarde, puis renforcée par la loi Hamon en 2014.

Pour rappel, ces dispositions permettent aux clients de souscrire à une assurance emprunteur autre que celle de la banque au cours de la première année du prêt. Ces dispositions appelées communément « délégation d’assurance » demeurent toutefois peu connues des emprunteurs.

L’amendement Bourquin, qui entre en vigueur au 1er janvier 2018, ouvre ainsi de nouvelles perspectives aux emprunteurs (anciens ou nouveaux). Le changement de contrat d’assurance sera désormais possible à chaque date d’anniversaire du contrat de prêt.

Une réduction du coût du crédit immobilier 

Accessible jusqu’à la fin du prêt, le changement d’assurance permettrait aux emprunteurs une potentielle économie à la clé. Annuellement, les emprunteurs peuvent gagner entre 500 et 700 euros sur le coût de leur crédit immobilier en cours.

Il est même possible de se préparer au préalable pour évaluer toutes les offres d’assurances accessibles et choisir celle qui soit plus avantageuse. L’emprunteur doit tout au moins trouver une assurance avec les mêmes couvertures que celles proposées par la banque.

Pour les banques, la mise en place de cette disposition serait une menace potentielle sur le marché du crédit. Elle risque de provoquer l’exclusion des emprunteurs à profil risqué.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur 218 avis clients 2L Courtage obtient une excellente note de 4.87 sur 5.

 

Obtenez le meilleur taux immobilier

Déposez une demande de prêt immobilier

Votre prêt au meilleur taux


Spécialiste en crédit immobilier
& Renégociation de crédit

En 1 minute consultez 100 banques

Renégociez vos crédits aux taux les plus bas

Regroupez vos crédits

Rémunération au résultat, réponse sous 24h

Renégociez votre prêt

 

 

Back to Top