Actualités crédit immobilier

 

Crédit immobilier : tout savoir sur les taux réels négatifs

Le 13/08/2018 par admin

 

C’est le moment d’investir dans l’immobilier ! Les crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bon marché. Les banques continuent de prêter à des taux d’intérêts fixes très bas, une stratégie appliquée  afin d’attirer de nouveaux clients. La situation est donc simple actuellement, les taux d’intérêt sont bas et l’indice des prix à la consommation, qui mesure l’inflation, repart à la hausse. En conséquence de quoi les taux d’intérêt réels sont nuls. Ils pourraient même devenir négatifs si la tendance se poursuit.

Crédit immobilier : tout savoir sur les taux réels négatifs

Faire la différence entre taux nominal et taux réel

Le taux d’intérêt représente le coût du crédit immobilier ou le rendement de l’épargne. Lorsque vous empruntez auprès d’une banque, le taux d’intérêt est le coût de ce prêt. Quand vous épargnez auprès d’une banque, l’intérêt est le rendement que vous procure votre épargne.

Le taux d’intérêt est fixé lors de la conclusion d’un contrat de prêt immobilier. Ce contrat en fixe à la fois le taux et les modalités de versement. C’est pourquoi il est important d’en comprendre le mécanisme afin de connaître le prix exact de ce que vous allez rembourser chaque mois pendant de nombreuses années pour être définitivement propriétaire d’un bien immobilier.

Le taux d’intérêt nominal est le taux proposé par la banque dans une offre de crédit. C’est celui convenu et payé. C’est-à-dire lorsque vous comparez des différentes offres de crédit vous faites cette comparaison avec le taux nominal.

Or pour avoir une estimation plus réaliste de ce que coûtera votre emprunt, il faut raisonner en termes « réels », non plus en termes « nominaux », en retranchant l’effet de l’inflation. Le plus simple sera de soustraire le taux d’inflation du taux d’intérêt nominal, même si le plus exact est de diviser l’un par l’autre. Le taux d’intérêt réel est donc le taux nominal corrigé du taux d’inflation.

Des taux d’intérêt réels bientôt négatifs ?

En mai, les taux moyens des crédits immobiliers, toutes durées confondues, sont tombés à 1,46%, selon les données de l’Observatoire Crédit Logement / CSA. Mais si on tient compte de l’inflation actuelle, les taux réels flirtent plutôt avec le seuil du 0% et ils peuvent devenir même négatifs! En effet, les taux d’intérêt réels sur les crédits ont chuté en deux ans, passant de 1,95% en janvier 2016 à 0,13% en mai dernier.

C’est très opportun aux emprunteurs de souscrire des crédits immobiliers pour faire l’acquisition des biens puisqu’ils pourraient gagner de l’argent alors qu’ils contractent un emprunt.

Admettons par exemple que l’inflation tourne désormais autour de 2%. Si le prix de votre bien suit l’inflation alors que le taux d’intérêt de votre emprunt a été fixé à 1,46%, alors les intérêts que vous remboursez chaque mois ne compensent plus intégralement la hausse du prix de votre bien. Votre emprunt vous rapporte ainsi un peu d’argent sur la période où le taux d’intérêt réel est négatif. Plus précisément, ce que vous remboursez à votre banque, même avec les intérêts, aurait alors moins de valeur que ce vous avez emprunté.

Mais comment expliquer que les taux d’intérêt réels soient si bas? D’un côté, la hausse des prix de l’énergie (liée notamment au rebond du cours du pétrole) et celle des prix alimentaires poussent l’inflation. De l’autre côté, la politique de la Banque centrale européenne est toujours très accommodante et tire les taux vers le bas.

En conclusion, contracter un crédit immobilier est aujourd’hui très avantageux. Mais dans quelques mois, cela pourrait même permettre aux ménages qui souhaitent investir, de créer de la valeur.

 

 

 

 

Back to Top