Actualités crédit immobilier

 

Crédit immobilier : les Millénials sont les plus actifs

Le 23/07/2018 par admin

 

En matière de crédit immobilier, les plus jeunes sont les plus actifs dans ce secteur. En effet, d’après une récente étude de l’Observatoire du moral immobilier, faite sur 1200 personnes ayant un projet d’achat foncier pour le site Logic-Immo, le marché des ventes immobilières doit tout aux 18-35 ans. Cette tranche d’âge, aussi appelée les Millénials, serait en effet responsable du dynamisme des ventes Selon le rapport, 40% des acquéreurs immobiliers feraient partie de cette génération.

Crédit immobilier : les Millénials sont les plus actifs

Des jeunes avec un manque d’expérience

Les Millénials présentent un optimisme et un grand enthousiasme à propos la souscription des crédits immobiliers pour faire une acquisition. Cependant, ils sont encore assez jeunes et manques d’expérience dans ce domaine. Donc, ils risquent de se lancer dans un achat sans bien évaluer leurs situations.

Il est alors conseillé à cette catégorie d’acquéreurs de bien évaluer leur situation financière et leur pouvoir d’achat. Il faut identifier avec précision ses besoins et connaître ses limites.

En addition, en cas de doute sur la valeur du bien convoité, ou sur son état technique, les particuliers primo-accédants doivent faire appel à un expert immobilier neutre et indépendant, qui permet de relativiser ou mettre en perspectives les arguments commerciaux du vendeur.

De nombreux acquéreurs à petits budgets

Outre un fort optimisme, les Millénials sont aussi très lucides. Ils sont parfaitement conscients des contraintes financières qui touchent les jeunes acheteurs. De ce fait, lorsque les autres générations commencent par choisir un secteur géographique où acheter, les moins de 35 ans commencent par déterminer leur budget. Plus de la moitié d’entre eux se lancent avec une enveloppe inférieure à 200 000 €.

En fait, notons que parmi eux, 95% font appel à un crédit pour financer leur achat. Un chiffre expliqué en partie par des taux d’intérêts bancaires particulièrement bas, qui les incitent à réaliser un investissement.

Les jeunes primo-accédants souscrivent la plupart du temps des crédits à longues durées, qui varient entre 30 à 35 ans. Ces prêts permettent d’alléger les mensualités à rembourser.

Pour réussir la souscription de son prêt immobilier, un primo-accédant doit se présenter avec une situation professionnelle stable, de préférence avoir un CDI. En addition, plus l’apport personnel est important et meilleures seront les conditions consenties par les banques. Elles demandent, en général, à ce qu’au moins 10 % de l’opération soient financés par des deniers personnels.

Se renseigner sur les taux immobiliers

Pas de crédit immobilier sans intérêts : tout en remboursant le montant emprunté pour acquérir votre bien immobilier, vous devez également verser une somme mensuelle qui correspond aux intérêts. C’est ainsi que la banque ou l’établissement prêteur se rémunèrent.

Or, plus la durée de remboursement est longue, plus les intérêts versés seront importants au final – jusqu’à parfois dépasser largement le coût originel de l’achat. Avant de signer votre contrat de souscription, vous devez vous renseignez sur le taux appliqué. Faites jouer la concurrence entre les différents établissements de financement afin d’obtenir le meilleur taux pour votre prêt.

Il faut savoir que les intérêts représentent la majeure partie du coût d’un crédit immobilier (à côté des frais divers, comme les frais de dossier ou l’assurance emprunteur). Avec un taux d’intérêt d’emprunt immobilier élevé, et une durée de remboursement relativement longue, vous risquez au final de payer votre bien immobilier très au-dessus de sa valeur originelle. C’est pourquoi il est essentiel de bien calculer votre intérêt de prêt immobilier avant de signer quoi que ce soit.

 

 

 

 

 

Back to Top