Actualités crédit immobilier

 

Crédit immobilier : les banques exigent un bon profil

Le 01/06/2018 par admin

 

Afin d’accorder un crédit immobilier, les organismes prêteurs deviennent de plus en plus exigeants concernant la qualité des profils des emprunteurs, à qui elles souhaitent accorder leur aide. De nombreuses demandes se font auprès des organismes de crédit en ce moment, et la sélection devient de plus en plus rude. Par ailleurs, les conditions affiliées à la situation financière et la stabilité professionnelle sont des critères qui jouent gros. En effet, les prestataires ne sélectionnent plus comme clients que les profils dits « premium ».

Crédit immobilier : les banques exigent un bon profil

Il est facile d’obtenir un crédit pour les bons profils

Les banques n’accordent pas des crédits immobiliers d’une manière facile. En fait, elles doivent s’assurer que l’emprunteur est capable de rembourser son crédit en totalité sans problème. Pour cette raison, en tant que futur emprunteur, vous devez présenter un profil rassurant pour votre banquier.

Les banques exigent quelques garanties minimales. Le futur emprunteur doit avoir une bonne capacité d’endettement. Généralement, il ne faut  pas dépasser un taux d’endettement de 33%. Ce n’est pas une règle absolue, mais assez largement appliquée. En effet, pour que vous soyez considéré comme un bon profil d’emprunteur, votre mensualité d’emprunt ne doit pas en principe être supérieure à un tiers de vos revenus mensuels. Si vous gagnez 3 000 euros, l’idéal serait que votre mensualité soit de 1 000 euros.

En addition, la banque vous demandera vos trois derniers relevés de compte pour analyser votre train de vie et vos habitudes de consommation. Les acheteurs compulsifs et les inconditionnels du découvert ne représentent pas de bons profils pour emprunter.

L’apport personnel est aussi un paramètre très important lorsqu’on veut convaincre son banquier de lui verser un prêt. En général, les banques apprécient l’emprunteur qui apporte au moins 10 ou 15 % de la somme sur le prix total d’acquisition. Cela est nécessaire pour couvrir les frais de dossier, les frais de notaires ainsi que le dépôt de garantie. Dans d’autres établissements, un taux de 20 % est exigé.

Autres critères pris en compte

Pour convaincre un établissement bancaire de vous donner un prêt pour faire un achat immobilier, vous devez être sous contrat en CDI (contrat à durée indéterminée) dans l’entreprise dans laquelle vous travaillez. En effet, pour lui, ce type de contrat est un gage de la stabilité professionnelle. Certains organismes financiers exigent même que votre conjoint soit également en CDI. À noter que si ce n’est pas votre cas, il est possible de bénéficier d’un prêt immobilier, toutefois, le taux proposé est très élevé.

Avoir des revenus importants permet de prétendre à un taux plus bas. Vous aurez aussi la possibilité de rembourser votre crédit sur une durée moins longue, un facteur important dans le calcul du taux d’intérêt du crédit immobilier.

En raison des sommes colossales qui sont mises en jeu, vous serez soumis à une enquête sur vos habitudes de consommation. Si vous êtes client de la banque, cette dernière examinera avec attention vos extraits de compte. Un comportement de fourmi fera bien meilleure impression qu’une attitude de cigale.

Faire jouer la concurrence peut être une éventualité, mais généralement, si vous avez essuyé plusieurs refus, c’est que vous représentez un risque pour la banque.

Afin de faciliter les tâches de recherche de la meilleure offre, la solution serait de recourir à un courtier bancaire. Ces derniers sont des intermédiaires qui ont déjà négocié des offres de crédits immobiliers avec certaine filiale et qui ont l’habitude de se côtoyer avec eux. Ce qui vient augmenter les chances de réussite, notamment pour les profils atypiques.

 

 

 

 

 

 

Back to Top