Actualités crédit immobilier

 

Crédit immobilier : les banques en ligne redéfinissent leurs conditions d’octroi

Le 13/12/2018 par admin

 

Le crédit immobilier reste très bon marché avec des taux aux planchers et des conditions d’octroi souples. La principale cause étant la concurrence acharnée entre les établissements bancaires traditionnels et en ligne, qui souhaitent attirer plus de dossiers de crédits. Après avoir atteint leurs objectifs commerciaux, les établissements de financement gardent encore les taux bas, mais certaines ont revu leurs conditions d’octroi afin d’augmenter la rentabilité. Les banques ont ligne, deviennent donc plus exigeantes en vue du profil de l’emprunteur.

Crédit immobilier : les banques en ligne redéfinissent leurs conditions d’octroi

Un apport personnel plus conséquent

Pareils aux banques traditionnelles, les banques en ligne proposent des taux immobiliers très attractifs. Pendant les mois qui précèdent, elles offraient également aux emprunteurs la possibilité de souscrire un crédit immobilier sans apport. Cependant, après avoir atteint leurs objectifs commerciaux qu’elles ont fixés au début de l’année, certaines banques en lignes commencent à durcir les conditions d’octroi.

Fini donc les prêts immobiliers sans apport et la réduction des frais liés à l’achat (frais de notaire..). Les banques cherchent maintenant à augmenter leur marge des profits et n’acceptent plus les demandes des profils les moins favorables. En effet, les primo-accédants qui souhaitent souscrire un crédit à l’habitat, doivent se présenter avec un apport personne d’au moins 5% du coût total du prêt. Cet apport est une garantie pour la banque qui la permet d’apprécier le risque qu’elle encourt en octroyant de l’argent.

Un apport personnel plus conséquent (20% à 30%) sera plus apprécié. Les ménages modestes doivent peut-être donc faire recours à d’autres crédits complémentaires pour faciliter l’octroi de leur emprunt et gonfler leur apport personnel.

Des taux immobiliers toujours attractifs

Les taux immobiliers n’ont pas eu aucun changement majeur et restent encore très avantageux pour la souscription d’un crédit immobilier. En effet, en mois d’octobre, on pouvait emprunter en moyenne à 1,45 % pour un crédit sur 20 ans. Les meilleurs profils pouvaient obtenir de décotes plus intéressantes.

Selon une analyse de l’observatoire Crédit Logement/CSA, les taux sont en constante diminution depuis l’été 2017, atteignant désormais le niveau de l’hiver 2017. En mai 2018, le taux moyen constaté était de 1,46% contre 1,47% en avril et 1,49% en mars.

Il est toujours conseillé de faire recours à une simulation du prêt pour bien évaluer sa capacité d’emprunt et pour décrocher la meilleure offre selon le profil emprunteur. Si vous avez un projet immobilier dans l’avenir il vaut mieux rester au courant des taux et des conditions proposées par les banques.

Selon les professionnels du secteur :

« Les banques qui ont revu à la hausse leurs exigences à la fin d’une année d’exercice devront de nouveau se montrer plus souples pour l’année suivante ».

Cependant, ces conditions restrictives ne doivent pas se prolonger pour longtemps car la concurrence entre les banques les incitent à rester compétitives et à assouplir leurs conditions d’octroi de crédit immobilier pour les ménages les plus modestes.

 

 

 

 

Back to Top