Actualités crédit immobilier

 

Crédit immobilier : inégalité du niveau d’endettement

Le 05/07/2018 par admin

 

Le Crédit Foncier publie sa nouvelle étude sur le crédit immobilier résidentiel dans les vingt-huit pays de l’Union européenne (UE). Cette étude révèle que les dettes immobilières constituent la majorité des créances des ménages européens. Cependant il existe une forte inégalité dans le niveau d’endettement de ces derniers. Alors que, le recours au crédit immobilier reste soutenu par la baisse des taux d’intérêts.

L’encours au crédit immobilier en Europe est inégal d’un pays à l’autre, mais reste supporté.

Quatre groupes se distinguent

Le recours au crédit reste très inégal d’un pays à un autre. Toutefois, quatre ensembles se distinguent :

  • C’est en Europe du Nord (Danemark, Finlande, Irlande, Royaume-Uni et Suède, soit 18 % de la population européenne) que les ménages sont les plus endettés (33 % du total des crédits immobiliers en Europe). En effet, l’encours moyen par ménage propriétaire s’élève à 81 800 euros, soit deux fois la moyenne européenne. Il s’explique notamment par le dynamisme des marchés, des durées de crédit plus longues, un recours au crédit in fine, une fiscalité et des traditions culturelles plus favorables par rapport au crédit.

 

  • L’Europe du Centre-ouest (Allemagne, Autriche, Belgique, France, Luxembourg et Pays-Bas, soit 37 % de la population) représente 46 % des encours de crédits immobiliers de l’Union européenne. L’encours moyen par ménage propriétaire y est de 56 800 euros, soit 37 % de plus que la moyenne européenne.

 

  • Dans le Sud de l’Europe (Chypre, Espagne, Grèce, Italie, Malte et Portugal), les ménages sont globalement moins endettés ; on y recense 17 % des encours de crédits immobiliers pour 25 % de la population européenne. L’encours moyen par ménage propriétaire s’élève à 26 900 euros, soit 35 % de moins que la moyenne européenne ; un niveau qui s’explique en particulier par les conséquences de la dernière crise économique (cette étude mesure les encours, soit le stock de crédits et non la production nouvelle).

 

  • En Europe de l’Est (Bulgarie, Croatie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Slovaquie et Slovénie) les ménages sont très peu endettés en montant comme en nombre (8 % des ménages seulement ont un prêt ou une hypothèque en cours). L’Europe de l’Est représente 4 % des encours de crédits immobiliers pour 20 % de la population européenne (6 600 euros par ménage propriétaire) ; les prix immobiliers y sont également inférieurs.

Le recours aux professionnels est en hausse

En Europe, la majorité des accédants à la propriété font recours au crédit immobilier afin de financer leur acquisition. C’est l’un des principaux moyens de l’achat d’un logement ou d’une résidence principale.

Puisque le recours aux services des courtiers immobiliers et les comparateurs en ligne facilitent l’opération de la souscription d’u prêt immobilier, le nombre des ménages continue à progresser.

En effet, à la fin 2017, les encours de prêts à l’habitat, c’est-à-dire les sommes encore dues (capital + intérêts), se sont élevés à près de 6 400 milliards d’euros, soit une hausse de 4,3 %. Sur les cinq  années (2012-2017), la progression est plus marquée puisqu’elle est de 13 %. Selon l’étude du Crédit Foncier, « ce montant représente 87 % des crédits souscrits par les ménages, et 42 000 euros en moyenne par ménage propriétaire en Europe ».

Selon l’étude publiée par le Crédit Foncier avec le cabinet Asterès, les encours de crédits immobiliers ont grimpé en France de 6%, à fin décembre 2017, sur un an, pour avoisiner la somme de 984 milliards d’euros (soit 15% du montant total des encours de l’ensemble des pays de l’Union européenne).

La France occupe la troisième place derrière le Royaume-Uni (1360 milliards) et l’Allemagne (1175 milliards). À eux trois, ces pays concentrent plus de 55% des encours de crédit immobiliers en Europe. Mais la progression affichée par la France est bien supérieure à la hausse moyenne des 28 pays européens (4,3%).

 

 

 

 

Back to Top