Actualités crédit immobilier

 

Crédit immobilier dans le Cher: taux toujours bas mais l’assurance risque d’augmenter

Le 19/12/2018 par admin

 

Le marché immobilier est très dynamique dans le Cher, grâce aux crédits immobiliers à taux très bas et aux conditions favorables. Ces conditions sont conservées généralement pour les meilleurs profils, c’est-à-dire les emprunteurs qui présentent des revenus et des apports personnels conséquents. Cependant, les établissements de financements ont décidé de revoir le coût de leurs assurances à la hausse.

Crédit immobilier dans le Cher: taux toujours bas mais l’assurance risque d’augmenter

Marché dynamique soutenu par des taux bas

À Bourges et dans le Cher en général, les taux immobiliers conservent un niveau attractif très bas. En effet, les taux restent toujours sous la barre des 2% même suite à la légère hausse après le taux négatif de -1 %.  On peut emprunter toujours  à un taux moyen de 1.60% pour un crédit sur 25 ans.

Il n y a rien de nouveau et cette situation de crédits immobiliers bon marché, n’est qu’une continuité sur plusieurs années. En effet, depuis trois ans, le marché immobilier a été très dynamique et affiche  une bonne santé pendant toutes les saisons.

De façon générale, la période hivernale est la période du calme au sein du marché immobilier. Au contraire, cet hiver semble être très dynamique tout comme les autres périodes de l‘année.

Pour ce fait, les établissements bancaires semblent devenir plus stricts en ce qui concerne les conditions d’octroi d’un crédit immobilier. Donc, les emprunteurs qui souhaitent décrocher un taux avantageux, doivent préparer soigneusement leur dossier de crédit. L’apport personnel et les revenus étant les critères les plus recherchés par les banques.

Un professionnel affirme qu’ : « Il faut disposer d’un apport, une épargne et des revenus confortables pour pouvoir négocier de fortes décotes ».

Les assurances emprunteurs y incluent es plus petits détails

La souscription d’un contrat d’assurance qui couvre le crédit immobilier, est devenue une pratique presque obligatoire. Cette assurance est désormais intégrée par les banques dans le calcul de la capacité d’emprunt du souscripteur du crédit.

Le coût de cette assurance représente un part important du coût du crédit. Par ailleurs, de nombreux établissements bancaires ont décidé de revoir les conditions de leurs contrats d’assurances.  En effet, les nouveaux contrats y incluent de nouveaux risques de santé tels que le mal de dos et la dépression. Sur ces critères, les banques peuvent demander des surprimes ou appliquer des exclusions des garanties.

Des professionnels prévoient également que le coût des assurances peut augmenter, mais rien n’est encore confirmé.

Il est donc très important que les emprunteurs bénéficient de leur droit à la résiliation annuelle de l’assurance de crédit immobilier. Ils ont le droit de rechercher des contrats d’assurance plus adaptés à leurs situations et beaucoup moins chers que le contrat groupe des banques.

En somme, le crédit immobilier reste encore bon marché grâce aux taux toujours bas.

 

 

 

 

Back to Top