Actualités crédit immobilier

 

Crédit immobilier : changement du profil type des emprunteurs Français

Le 22/03/2019 par admin

 

Une récente étude menée par des experts du secteur, révèle que le profil type des souscripteurs de crédit immobilier en 2018 a enregistré des évolutions considérables. Parmi ces évolutions, deux critères majeurs sont les plus remarquables. Ainsi, les revenus moyens des emprunteurs ont fortement chuté sous le seuil des 5 000 euros, et leur âge moyen a diminué, alors que, le nombre des  accédants jeunes à la propriété continuent d’augmenter.

Crédit immobilier : changement du profil type des emprunteurs Français

Des accédants plus jeunes à revenus moins conséquents

Le profil type de l’emprunteur Français a évolué en 2018. Ses revenus mensuels moyens ont baissé pour atteindre 4 376 € nets par foyer contre 5 134 € en 2017 et près de 5 500 € en 2016. D’après les professionnels qui ont mené l’étude « C’est la première fois depuis 5 ans que les revenus moyens de l’emprunteur type sont aussi largement en baisse et sous la barre très nette des 5 000 € ».

Selon un économiste

« Il faut mettre ces chiffres-là au regard des transactions macroéconomiques. Comme 2017, l’année dernière a été une bonne année en termes de transactions, notamment les opérations de ventes dans l’ancien. Plus il y a de transactions, plus il est normal de retrouver des ménages plus jeunes et moins riches dans les accédants ».

La même étude montre aussi que les souscripteurs de crédit immobilier rajeunissent. En effet, en 2016, l’âge moyen d’un emprunteur Français été de 37 ans et de 36.9 ans en 2017. Alors que, en 2018, il s’est encore baissé à 36 ans.

Ce rajeunissement est dû à l’augmentation du nombre des acquéreurs immobiliers jeunes. En effet, les moins de 35 ans représentent 43% des souscripteurs de prêt à l’habitat contre 23% des moins de 30 ans.

Ces primo-accédants sont plus nombreux grâce aux politiques commerciales des établissements de financement. En effet, les banques proposent des offres très attractives (des taux immobiliers bas et des prêts à plus longues durées).

A cause de l’envolée des prix des logements, le montant moyen d’une transaction s’établit à 234 162 euros, ce qui est équivalent à une hausse de 3 295 euros par rapport à 2017.

Un profil différent à la capitale

Les souscripteurs de crédit immobilier pour l’achat d’un bien immobilier à Paris, présentent des profils différents de ceux du reste du territoire.

En effet, selon l’étude, le revenu moyen d’un emprunteur à Paris, a augmenté pour atteindre un record de 8 259 euros. Cette valeur est presque le double de celle observée chez les emprunteurs sur le reste du territoire.

En ce qui concerne le montant moyen des ventes, l’écart est très remarquable. En effet, il grimpe à 250 000 euros à Lille et Montpelier, 360 000 euros à Lyon et à 500 000 euros à Paris.

 

 

 

 

Back to Top