Actualités crédit immobilier

 

Contracter un crédit immobilier en 2018 est encore favorable

Le 06/02/2018 par admin

 

L’année 2017 a battu tout record dans le marché de l’immobilier bien que, dans le neuf que dans l’ancien. La demande de crédit immobilier été très forte. C’est le contexte de taux très bas qui a contribué à alimenter fortement la demande. Pour cette année, la majorité des professionnels du secteur, approuvent que les prévisions sur l’évolution du marché, soient positives. Malgré que les nouvelles réformes sur les dispositifs d’aide à l’accession immobilière (PTZ, APL accession), peuvent engendrer un certain ralentissement. En ce qui concerne le dynamisme du marché dans les différentes villes, il sera influencé par l’évolution des prix des logements, qui peuvent engendrer certaines inégalités.

Contracter un crédit immobilier en 2018 est encore favorable

2017 : une année record en immobilier

2017 restera une année record pour l’immobilier. En effet, la demande de crédit immobilier  a été boostée tout au long de l’année par des taux de crédit très bas qui n’ont finalement que très peu augmenté durant les douze mois de l’année. Cette demande a été soutenue par les aides d’accès au logement, bien évidement : le prêt à taux zéro, la loi Pinel et l’APL accession. L’année a achevé avec un record de production de crédit à 270 milliards d’euros contre 252 l’année dernière.

En plus de la demande, le nombre de transaction a aussi fait un record, avec 952 000 transactions, soit 15.5% plus que l’année dernière, selon les notaires de France. Un plus haut niveau jamais enregistré.

Selon la Fédération des promoteurs immobiliers, les promoteurs ont augmenté leur activité avec 130 000 réservations au détail contre 126 950 l’année précédente.

Les professionnels sont optimistes pour 2018

La plupart des professionnels du marché de l’immobilier (promoteurs, entreprises de construction, agence, courtier…), sont optimistes et ont confiance dans l’évolution positive du marché cette année. Une évolution maintenue par des taux faibles, qui encourage l’acquisition de crédit immobilier.

Un interrogatoire fait par le Crédit Foncier pour les experts du domaine de l’immobilier, a montré que depuis un an et demi, le pourcentage des optimistes, s’est stabilisé à 80%. Cette évolution est très supérieure en comparaison avec celle constatée entre janvier 2015 et septembre 2016.

Par contre, le nombre de professionnels estimant que le marché s’est détérioré au cours des derniers mois progresse, passant de 11 % en avril 2017 à 16 % aujourd’hui.

Une stabilité dans le marché de l’ancien ainsi que du neuf

Plus de la moitié des professionnels interrogés affirment que le niveau de transactions dans l’ancien, reste stable par rapport à 2017.

Concernant l’évolution du prix du mètre carré, 51% estiment qu’il restera stable alors que, 16 prévoient sa baisse. Ces estimations conduisent à prévoir l’arrêt de l’augmentation des prix, qui été bien marquante de l’année dernière. Par contre, l’évolution des prix garde son flambé pour les villes les plus dynamiques.

Le rythme annuel avancé par les notaires de France connait une différence selon les villes. En fait, il est de +12% en Bordeaux, contre +7% à Lyon et paris, et seulement 2 à 5% dans les grandes agglomérations.

46% des interrogés pensent également que le volume des ventes  dans le neuf, ne doit pas évoluer. Alors que, la proportion de professionnels, qui anticipent une hausse des opérations, est de 33% (contre 40 % en septembre 2017). 16% sont des pessimistes et prévoient une baisse du volume de vente dans le neuf.

La stabilité des prix est prévue par 54% des sondés, alors que 34% estiment une remontée.

Des taux immobiliers toujours bas

Afin de maintenir une activité positive, et en plus des conditions de financement favorables, les banques optent pour garder la politique des taux immobiliers bas, afin d’encourager les clients à souscrire des crédits immobiliers.

Les bons profils pouvant décrocher des crédits immobiliers à des taux très attractifs, à 1,30 ou 1,40 % sur 20 ans. Alors que les autres profils contractent leurs crédits immobiliers à un taux moyen toute durée confondue, à 1.70%.

En somme, 2018 parait être une très bonne année pour le marché de l’immobilier. Donc contracter un crédit immobilier en 2018 serait une bonne affaire.

 

 

 

 

Back to Top