Actualités crédit immobilier

 

Conditions de prêt immobilier : le moral des français est bon

Le 29/10/2018 par admin

 

Selon l’étude réalisée par l’IFOP (Institut français d’opinion publique) pour le compte de Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier) auprès de nombreux français, ils s’avèrent que ces derniers sont très optimistes en ce qui concerne les conditions d’octroi de prêt immobilier. Ils estiment que le moment est très propice à l’achat. Les taux immobiliers sont le premier facteur qui supporte l’enthousiasme des acquéreurs.

Conditions de prêt immobilier : le moral des français est bon

La majorité des français estiment que les taux sont très attractifs

Parmi les personnes interrogés dans le cadre de l’étude, 56% d’entre eux affirment que les conditions d’octroi de prêt immobilier sont très avantageuses et qu’il est facile d’en souscrire un. C’est en fait un chiffre record puisque la dernière fois que les français ont affirmé une telle facilité, c’était en 2012.

Ce sont les taux immobiliers très bas qui sont à l’origine du bon moral des accédants à la propriété. En effet, les taux enregistré en mois d’août se rapprochent des seuils historiques enregistrés en novembre 2016.  La moyenne brute s’est établit à 1,40% sur 15 ans, à 1,60% sur 20 ans et à 1,85% sur 25 ans.

Cette baisse des taux s’explique par la rude concurrence menée par les banques qui n’ont pas encore atteints leurs objectifs commerciaux. Elles comptent donc sur les taux bas et les conditions de prêt favorables pour capter de nouveaux clients.

Les ménages gardent leur moral haut malgré la baisse des aides publics d’accès à la propriété. En effet, le prêt à taux zéro a été recentré sur les zones les plus tendues, l’APL accession a été supprimé et le dispositif Pinel a aussi été modifié. 76% trouvent que les taux sont très avantageux. Même si cette proportion est moins importante de celle de l’année dernière (86%), elle est considérée comme bien élevée vue les nouvelles conditions restreintes du marché immobilier associées à la hausse des prix des logements.

Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim, affirme que :

« Dans les villes les plus recherchées comme Bordeaux et Lyon, les emprunteurs perdent une pièce ou même une chambre ».

Le prêt immobilier : le premier produit d’appel pour les banques

L’envolée des prix de l’immobilier ne décourage pas les acheteurs. Alors que le tarif du mètre carré a progressé. Par contre, les ménages français sont nombreux à souscrire des prêts immobiliers grâce aux conditions avantageuses offertes par les banques prêteuses.

Donc, dans un contexte de hausse des prix et de diminution des aides, les conditions d’octroi associées aux taux immobiliers bas, continuent à soutenir la demande.

La pierre reste toujours l’emplacement le plus sûr pour les français. Le prêt immobilier supportant ainsi le financement de l’achat, constitue le premier produit d’appel pour les établissements bancaires. C’est le moyen le plus efficace pour attirer de nouveaux clients d’où une concurrence toujours vive et des conditions très favorables.

Les meilleurs profils profitent de taux et de conditions encore plus favorables. Les primo-accédants sont aussi favorisés par les établissements prêteurs puisqu’ils sont encore en début de leur vie professionnelle et ils peuvent devenir des clients très intéressants.

En somme, la souscription de prêt immobilier est toujours très favorable pour faire l’acquisition de sa maison de rêve.

 

 

 

 

Back to Top