Actualités crédit immobilier

 

Comment obtenir un crédit immobilier : frais et garanties

Le 02/12/2017 par admin

 

Le crédit immobilier est un financement par emprunt destiné à couvrir tout ou partie d’un achat immobilier, d’une opération de construction, ou des travaux sur un bien immobilier existant.

 

Obtenir un crédit immobilier facilement

© Crédit photo : toute la franchise

Frais imposables

L’obtention d’un crédit immobilier c’est tout sauf simple et rapide par conséquent avant la signature d’une offre de prêt à, l’emprunteur devrait se concentrer  sur quelques points importants pour ne pas perdre ses avantages. En effet suite au recul des taux d’intérêt des prêt immobilier, les banquiers doivent compenser ce dernier sur certains frais liés à l’emprunt  c’est pour cette raison que l’emprunteur doit se porter vigilant pour avoir la meilleur offre de prêt dans les meilleurs conditions d’emprunt c’est pour cette raison qu’il vaut mieux consulter un courtier.

Les frais de dossier, les instruments de paiement ou l’assurance emprunteur sont tous des éléments consubstantiels d’un prêt, ce sont ainsi des points voyant à ne pas négocier avec les banques en raison de leur besoin à compenser leur manque, comme explique un spécialiste du secteur :

                  ʻʻLa marge sur le crédit proposée par les banques a faibli considérablement. ʼʼ

Ainsi  parmi les éléments qui constituent une source de revenues considérable pour les établissements prêteurs on peut mentionner : la domiciliation bancaire (incluant les cotisations de carte bancaire, les frais de tenue de compte et les autres commissions au quotidien).Il existe aussi un décret qui autorise les banques à impliquer un engagement par écrit pendant 10 ans maximum suite à un engagement oral par l’emprunteur à compter du janvier 2018.

En contrepartie l’emprunteur se profite de plusieurs avantages qui accompagneront toute domiciliation, il s’agit ainsi de réduction sur les frais de dossier, de rabais sur le taux ou autres. Ces profits doivent être notamment inscrits dans le contrat du crédit immobilier mais, ils sont légitimement supprimer suite au transfert du salaire vers un autre établissement avant la fin des 10 ans.

Quoi choisir : Hypothèque ou cautionnement ?

Lorsqu’un établissement bancaire accorde un crédit immobilier à un client, il prend le risque de ne pas être rembourser par l’emprunteur. Par conséquent, pour se protéger, l’établissement financier doit exiger une sorte de garantie. Cette dernière peut être contractée par acte authentique par-devant notaire (on parle alors de garantie réelle, sur le bien) ou par acte sous seing privé (on parle alors de garantie personnelle).

 

En effet la garantie contractée par acte authentique est appelée garantie hypothécaire ou «hypothèque» qui peut prendre la forme soit d’un privilège de prêteur de deniers lorsque le prêt est destiné uniquement à l’acquisition d’un bien pour le montant du prix devant être versé à l’acte de vente, ou d’une hypothèque conventionnelle lorsque le prêt est destiné au financement d’une construction.

L’inscription hypothécaire a une durée équivalente à celle du prêt plus un an, sans pouvoir excéder 50 ans. En cas d’absence de paiement par l’emprunteur en cours de crédit, si aucune solution amiable n’est trouvée, le créancier met sa garantie en jeu en faisant procéder à la saisie du bien puis à sa vente.

Toutefois, en l’absence de défaut de paiement et dans l’hypothèse où l’emprunteur souhaiterait vendre son bien immobilier avant la fin du prêt, il lui appartiendra, généralement de façon simultanée au remboursement par anticipation du crédit immobilier en cours, d’obtenir la mainlevée de son inscription hypothécaire. L’inscription hypothécaire et la mainlevée sont, elles, génératrices de frais pour l’emprunteur.

Tandis que, la garantie contactée par acte sous seing privé généralement appelée «caution», est accordée par des sociétés de cautionnement créées par les banques et les sociétés d’assurances pour proposer une alternative à l’inscription hypothécaire puisqu’elle semble être plus chère que la caution.

L’hypothèque fait partie des garanties traditionnelles mais reste très couteuse.

Le crédit immobilier est aujourd’hui indispensable pour l’obtention de son bien immobilier même avec un revenu salarial moyen ou faible.

 

 

 

 

 

 

Back to Top