Actualités crédit immobilier

 

Chute des mises en chantier à cause des réformes du prêt à taux zéro

Le 24/04/2019 par admin

 

Le prêt à taux zéro est une aide mise en place par l’Etat pour encourager les primo-accédants à acheter leur première résidence principale. Cette aide a été recentrée en 2018 selon les zones de l’acquisition et la nature du bien (neuf ou ancien). Ce recentrage a largement affecté les professionnels du bâtiment qui ont enregistré une baisse significative des mises en chantier. Ces professionnels font appel à un retour à l’ancien PTZ ou à une modification pour que plus de personnes puissent en bénéficier.

Chute des mises en chantier à cause des réformes du prêt à taux zéro

Appel à l’augmentation de la quotité financée dans les zones détendues

En 2018, le prêt à taux zéro a été reconduit dans le neuf jusqu’au 2021. La quotité financée par ce prêt diffère selon la zone de l’acquisition. En effet,  dans les zones dites « tendues » (A, A bis et B1), le PTZ finance toujours 40% du montant total de l’acquisition. Alors que dans les zones « détendues » (B2 et C) cette quotité baisse de moitié.

A cause de cette réforme, les constructeurs de maisons individuelles ont vu leurs mises en chantier baissé. En effet, la Fédération française des constructeurs de maisons individuelles (FFC) déclare que cette nouvelle mesure n’est certainement pas en faveur de l’activité du marché immobilier.

Selon Gérard Lebesgue, président de la fédération,

« Le retour du prêt gratuit, avec la quotité appropriée dans ces zones, sera profitable à la fois aux primo-accédants qui pourront facilement acheter dans le neuf, aux professionnels du bâtiment qui verraient leurs emplois préservés, mais surtout au gouvernement avec toutes les taxes sur les transactions, la TVA et autres impôts qui découleraient de toutes ces activités ».

Gérard Lebesgue.

Alors que le PTZ a été recentré dans le neuf et l’ancien, c’est le secteur du neuf qui a été le plus touché.

Le marché neuf est fortement pénalisé par les réformes

De nombreux ménages ont apprécié le fait que le gouvernement a annoncé le prolongement du prêt à taux zéro dans l’immobilier ancien jusqu’au 2022. Cependant les autres réformes de cette aide dans le neuf, ont inquiété de nombreux autres

En effet, à partir de 2020, le PTZ n’est plu éligible pour financer un achat dans le neuf dans les zones B2 et C.  En addition, pour acheter un bien dans le neuf via un prêt à taux zéro, l’emprunteur ne bénéficie que de 20% de financement dans les zones détendues contre 40% dans les zones tendues.

Ces réformes ont eu des conséquences directes sur les transactions dans le neuf qui ont baissé de 35%.

Le marché de l’ancien a également enregistré une baisse de 21%. Le nombre des prêts à taux zéro accordés en 2018 a chuté à 90 000 contre 123 477 en 2017.

 

 

 

 

Back to Top