Actualités crédit immobilier

 

Baisse du nombre de prêts à taux zéro après sa réforme en 2018

Le 02/04/2019 par admin

 

L’année 2018 a enregistré des réformes importantes au niveau des aides publiques d’accession à la propriété. Le recentrage du prêt à taux zéro a eu un effet considérable sur les primo-accédants dont le nombre a chuté de 27% l’année dernière. Le PTZ constitue en fait le premier recours des jeunes primo-accédants pour le financement de l’achat d’une résidence principale.

Baisse du nombre de prêts à taux zéro après sa réforme en 2018

© Crédit photo : pixabay

Repli dans la production des prêts à taux zéro

La Société de Gestion des Financements et de la Garantie de l’Accession Sociale à la Propriété (SGFGAS) a récemment publié des chiffres concernant le nombre des prêts à taux zéro produits en 2018. Ces chiffres montrent une baisse importante dans le nombre des PTZ accordés, passant de 123 477 à près de 90 000, ce qui est équivalent à une baisse de 27%.

Cette chute de la production des PTZ est une conséquence directe de la récente réforme de ce dispositif d’aide depuis le début de l’année 2018. Rappelant que :

  • Le prêt à taux zéro est une aide mise en place par l’Etat pour aider les primo-accédants à acheter leur première résidence principale. Un primo-accédant étant une personne qui achète se résidence principale pour la première fois ou quelqu’un qui n’a pas été propriétaire d’une résidence principale depuis les deux années qui précèdent sa demande de prêt.
  • Le PTZ peut financer jusqu’à 40% du montant total de l’opération d’achat.
  • Le PTZ n’est plus éligible que dans le neuf dans les zones tendues (A, A bis et B1) et finance 40% de l’opération. Il est aussi accessible pour l’achat d’un bien ancien à réhabiliter, dans les zones détendues (B2 et C) et ne finance que 20% de l’opération jusqu’au 31 décembre 2019.
  • Le montant des travaux de rénovation à réaliser sur le logement ancien acquis dans le cadre d’un PTZ, doit être au moins égal à 25% du coût total de l’opération.

Des prévisions d’une autre  baisse des PTZ en 2019

Alors que le prêt à taux zéro est un crédit sans intérêt, les courtiers en immobiliers ont enregistré une baisse de 30% du volume des dossiers de crédits y incluant les demandes de PTZ. En effet, cette baisse est la conséquence du recentrage de cette aide qui n’est plus intéressante à l’égard de certains primo-accédants.

Pour les experts du secteur,

« Cette évolution montre que le plafonnement de la quotité de financement à 20 % du montant de l’opération dans les zones B2 et C a pesé plus lourdement sur la solvabilité des primo-accédants que l’inéligibilité des logements anciens dans les zones A et B1 ».

La tendance baissière doit se poursuivre au cours de cette année. En effet, le gouvernement estime que seulement 88 200 prêts à taux zéro seront accordés en 2019.

 

 

 

 

Back to Top