Actualités crédit immobilier

 

Avantages du transfert d’un prêt immobilier

Le 04/06/2018 par admin

 

Avec des taux immobiliers historiquement bas, la période est très propice à la souscription d’un prêt immobilier afin de concrétiser un projet d’achat. Le transfert de prêt est une clause pouvant être stipulée dans votre contrat de crédit immobilier destiné au financement de votre premier logement. Cette clause, qui vous fera réaliser d’importantes économies, est particulièrement attractive dans un contexte haussier lorsque l’on a emprunté en période de taux bas. Cette option, à laquelle on ne pense pas toujours, peut pourtant se révéler très utile en cas d’achat d’un second bien immobilier.

Avantages du transfert d’un prêt immobilier

Pourquoi faire un transfert de prêt ?

Il est possible que parfois, on se trouve en face d’une situation où on a besoin de souscrire un deuxième prêt immobilier pour faire l’achat de notre maison de rêves alors que le premier crédit n’a pas été encore remboursé. Dans ce cas, un organisme de crédit accordera difficilement un autre prêt alors que les mensualités du premier ne sont pas encore payées.

La pratique habituelle veut donc que le propriétaire solde le prêt qu’il a en cours, afin de pouvoir souscrire à un nouvel emprunt si besoin. Il est donc sommé de payer des indemnités de remboursement anticipé et des frais divers. Il faut ensuite renégocier un nouveau prêt avec toutes les démarches que cela représente et un taux d’intérêt parfois plus élevé.

Or, si le contrat du premier crédit a inclus la clause de transférabilité, cette option vous permet justement de conserver les deux prêts simultanément, et simplifie les démarches lors de l’achat. Elle consiste à déplacer le solde restant vers le nouveau crédit immobilier en conservant les conditions avantageuses du premier emprunt.

Le premier avantage à cette option est que le maintien du premier prêt évite au propriétaire de devoir s’acquitter des indemnités de remboursement anticipé. Celui-ci devra seulement régler des frais de dossiers relatifs au transfert. De même, les frais pour l’ouverture du nouveau crédit seront réduits.

Cette option est aussi avantageuse lorsque les taux immobiliers ont remonté entre la souscription à votre 1er prêt immobilier et la vente de votre bien. Les taux étant actuellement bas, il peut être judicieux de conserver un faible taux d’intérêt pour l’avenir. Le seul changement à effectuer sur votre crédit : la garantie. Car celle-ci est rattachée au bien que vous vendez. Il faudra donc mettre en place une nouvelle.

Il est aussi possible de conserver l’assurance du prêt, sinon, il serait peut-être plus avantageux de souscrire une assurance individuelle auprès d’un organisme indépendant, afin de réaliser plus d’économies.

Les modalités du transfert

Comme en ce moment, les taux d’intérêt sont à un niveau très faible, nos experts vous recommandent d’exiger de l’établissement prêteur qu’il mentionne clairement « transfert de prêt » sur votre contrat afin que ces taux restent applicables pour votre prochaine acquisition, dans la perspective que ce soit bénéfique dans les années à venir.

Avant de se lancer dans un transfert de prêt immobilier, il faut vérifier les conditions suivantes :

  • Les taux d’intérêt : si les taux actuels sont beaucoup plus bas que celui de votre premier emprunt, mieux vaut en souscrire un nouveau.
  • Votre contrat prévoit-il expressément la possibilité de transfert ? Si oui, votre banque peut accepter.
  • Pour que le crédit soit transférable, il faut que le coût d’acquisition du nouveau bien soit au moins égal au capital restant dû du prêt initial.

Nous vous conseillons donc vivement de négocier cette clause avant la signature de votre offre de prêt immobilier, surtout si vous projetez de vendre votre bien avant la fin de son remboursement.

 

 

 

 

 

 

 

Back to Top