Actualités crédit immobilier

 

Attente à la hausse des taux de crédits immobiliers en 2019

Le 15/01/2019 par admin

 

Grâce à la baisse des taux de crédits immobiliers, le marché immobilier a enregistré un fort déséquilibre entre l’offre et la demande en 2018. En effet, malgré la baisse du nombre des biens mis en vente dans de nombreuses zones, les acheteurs ont décidé de profiter des taux et des conditions d’octroi avantageuses pour mettre à terme leurs projets d’achat.

Attente à la hausse des taux de crédits immobiliers en 2019

Tout s’attend à une remontée des taux de crédits immobiliers

Des experts immobiliers ont publié une étude de l’analyse marché qui a affirmé que le volume des ventes en 2018 a gardé un niveau plus ou moins stable. Aucune variation majeure n’a été enregistrée.

En effet, le rythme de l’évolution du marché immobilier n’est qu’une continuité de son mouvement pendant les deux dernières années. Même avec la hausse modérée des prix des logements, les ventes dans les plus grandes villes restent très dynamiques et le délai de vente médian  garde son niveau bas.

Cependant, tous les acteurs du marché immobilier (experts, courtiers, banques, acheteurs…) s’attendent à une hausse des taux de crédits immobiliers dans les premier 6 mois de 2019.

En effet, en chute libre depuis déjà quelques années, les taux des emprunts immobiliers devraient remonter cette année, mais les indicateurs du marché indiquent la stabilité pendant le premier semestre 2019.

Il est à noter que, même si les taux des prêts immobiliers restent globalement toujours aussi bas, des légères hausses sont observées sur certains profils.

Un changement possible de la situation du marché en 2019

Une étude menée par un professionnel du secteur immobilier révèle que :

‘‘ 3,5 millions de personnes souhaitent acquérir un bien dans les douze prochains mois, alors que le nombre de vendeurs potentiels se limite à 2 millions.’’

Ce fort déséquilibre entre l’offre et la demande et la cause principale de l’envolée des prix. Alors que, le pouvoir d’achat des ménages Français reste toujours supporté par la faiblesse des taux de crédits immobiliers.

Cependant, il faut noter que la situation n’est pas la même dans toutes les villes de l’Hexagone. En effet, dans les grandes villes comme Paris, Nice, Bordeaux et Lyon, les ménages détiennent d’un pouvoir d’achat beaucoup plus faible comparé à la moyenne nationale.

Le déséquilibre entre l’offre et la demande peut cependant être corrigé par une hausse des taux immobilier à partir du deuxième semestre 2019. En effet, cette hausse des taux entraînera une baisse des prix dans les zones les plus tendues.

Les experts du secteur prévoient que :

‘‘Il n’y aurait pas grand-chose à craindre avant l’été 2019. D’ici là, le marché immobilier restera en excellente forme.’’

En somme, les taux de crédits immobiliers garderont toujours leur baisse pendant le premier semestre 2019.

 

 

 

 

Back to Top