Actualités crédit immobilier

 

Arrêt du tabagisme pour faire des économies sur son assurance de prêt immobilier

Le 04/10/2018 par admin

 

Souscrire un prêt immobilier en tant que fumeur vous coûtera trop cher. L’assurance de prêt immobilier est plus coûteuse pour un fumeur car l’assureur considère que l’espérance de vie de ce dernier est réduite par rapport à celle d’un non-fumeur. En effet, le tabagisme serait considéré responsable de 73 000 décès par an en France. Donc, mis à part les biens fait sur sa santé, un fumeur a un grand intérêt d’arrêter les cigarettes quelle que soit leurs nature (électronique, pipe, cigare…) pour faire de belles économies sur son assurance d’emprunt.

Arrêt du tabagisme pour faire des économies sur son assurance de prêt immobilier

Arrêter de fumer pour une assurance moins chère

Lors de la souscription d’un prêt immobilier, l’établissement prêteur vous demandera de choisir une assurance qui garantira votre prêt. Il est vrai que cette couverture n’est pas imposée par la loi, mais c’est une garantie pour la banque et l’emprunteur. En effet, en cas de défaut de remboursement suite à une incapacité de la part de l’emprunteur, l’organisme assureur garantit le remboursement du capital restant dû à la banque.

Le montant et l’étendue de la couverture de l’assurance varient selon le profil de l’emprunteur. En effet, certains profils sont considérés ‘‘à risque’’ dont les fumeurs font parties. Pour ces profils, l’assurance de prêt est plus chère qu’un classique.

Le tabagisme est considéré comme une habitude très grave pour la santé ce qui demande une couverture plus étendue et donc plus chère. Ainsi, les modalités de la souscription d’une assurance emprunteur fumeur sont plus compliquées. Un questionnaire de santé doit être rempli comme formalité pour toute assurance souscrite, mais, pour un fumeur des tests supplémentaires peuvent être demandés, notamment si la somme empruntée est supérieure à 500 000 euros. Il s’agit d’un examen biologique médical dont le but est de vérifier la présence de nicotine dans le sang.

En addition, un ancien fumeur n’est considéré comme non-fumeur que s’il a arrêté le tabac depuis une certaine période du temps. Cette période diffère généralement d’un établissement assureur à un autre.

Résilier son assurance pour bénéficier d’un tarif moins cher

Il est toujours possible que le statut de l’emprunteur change de fumeur à non-fumeur au cours de son prêt immobilier. Dans ce cas-là, il peut remplir une déclaration sur l’honneur et fournir le résultat de son test de nicotine. Il peut donc négocier le taux de son assurance à la baisse. Cependant, généralement la majorité des assureurs n’accepteraient pas la demande de renégociation. Pour cette raison, l’emprunteur peut bénéficier d’une résiliation de l’assurance.

En effet, l’amendement Bourquin validé le 12 janvier de cette année, permet à tout souscripteur d’emprunt immobilier de résilier son assurance de prêt chaque année à la date d’anniversaire du contrat. Cette opération permet donc aux emprunteurs de faire jouer la concurrence et bénéficier d’offres très attractives.

Donc, si vous avez décidé d’arrêter le tabagisme, vous devez penser à souscrire une assurance individuelle différente de celle du groupe de la banque et bénéficié d’une prime moins chère et d’une couverture plus adaptée à votre situation.

La seule condition de résiliation est que les nouvelles garanties soient au moins équivalentes à celles de l’ancien contrat d’assurance, et il faut aussi respecter un préavis de deux mois.

En somme, il est plus bénéfique pour votre santé et votre assurance que vous arrêtiez de fumer. Si l’établissement assureur n’accepte pas de renégocier le coût de votre assurance à la baisse, la loi vous permet de faire jouer la concurrence et de déléguer l’assurance de votre prêt immobilier à un assureur individuelle, pour bénéficier d’un contrat sur mesure moins cher.

 

 

 

 

Back to Top