Actualités crédit immobilier

 

Accès difficile au prêt immobilier pour les CDD et TNS

Le 13/08/2019 par admin

 

Au cours de ces derniers mois, les conditions d’octroi d’un prêt immobilier ont été très assouplies par les établissements bancaires. Cependant, les emprunteurs dont la situation professionnelle est toujours instable (pas de CDI) ne bénéficient pas de ces conditions avantageuses. Les banques hésitent toujours à céder des crédits aux candidats qui détiennent des CDD ou aux TNS.  En 2019, et selon les chiffres d’un professionnel, seulement 1.3% des demandes des candidats en CDD ont été acceptées. En ce qui concerne les TNS, seulement 5% des demandes ont été acceptées contre 86% des demandes des candidats en CDI.

Accès difficile au prêt immobilier pour les CDD et TNS

Les revenus réguliers sont un paramètre clé pour les établissements prêteurs

Lors de l’étude des dossiers de financements des candidats en CDD et des TNS, les établissements prêteurs procèdent avec toute vigilance. Alors que le nombre des contrats de prêt immobilier sur des courtes durées ne cessent d’augmenter, ces emprunteurs voient le plus souvent leurs demandes refusées puisqu’ils ne sont pas capables de garantir des revenus réguliers.

Pour pouvoir décrocher un crédit à l’habitat, les autoentrepreneurs doivent présenter des bilans positifs au moins pour les trois dernières années qui précèdent le dépôt de la demande du crédit.

Pour qu’un travailleur non salarié (TNS) puisse voir sa demande de prêt aboutir, il faut qu’il fasse preuve que ses revenus sont stables ou augmentent par la présentation de relevés bancaires ou bien il peut aussi présenter une garantie hypothécaire.

La condition d’un employé en CDD est plus avantageuse puisqu’il puisse supporter sa demande de crédit par la présentation  d’autres sources de revenus (allocations, revenus locatifs, pensions alimentaires) s’il en dispose.

S’endetter à deux est la meilleure solution

La meilleure solution pour pouvoir obtenir un prêt immobilier en tant qu’emprunteur en CDD est de s’endetter avec un travailleur en CDI. De cette façon l’emprunteur pourrait augmenter ses chances d’obtenir un crédit en se dépendant sur les revenus stables de son co-emprunteur qui sont bien prises en compte par la banque prêteuse.

En plus des emprunteurs en CDI, les emprunteurs retraités sont aussi considérés comme des bons profils pour les banques prêteuses. En effet, ils présentent une stabilité financière et une épargne rassurante pour les banques, donc, il n y a pas de risques de défauts de remboursement.

Alor qu’il bénéficie de la facilité d’accès au crédit immobilier, les seniors doivent souscrire une assurance décès invalidité dont le coût peut parfois atteindre 0.65% du coût global du prêt immobilier.

 

 

 

 

Back to Top