Actualités crédit immobilier

 

Le 18/05/2018 par admin

 

L’assurance emprunteur est une condition nécessaire à l’obtention d’un prêt immobilier. Bien qu’il n’y ait pas d’obligation légale, les établissements de crédit demandent le plus souvent à leurs clients d’adhérer à une assurance collective, qui répond aux besoins de garantie des uns et des autres. La banque vous proposera alors son contrat d’assurance du groupe. Cependant, aujourd’hui, Vous avez  le choix entre souscrire une assurance du groupe, et une assurance individuelle, distribuée par une compagnie d’assurance, qui est moins coûteuse que la première et vous permet une meilleure couverture.

Avantages d’une assurance de prêt immobilier individuelle

L’assurance emprunteur est une protection pour toutes les parties

Exigée par les établissements de crédit, l’assurance emprunteur est destinée à vous couvrir si vous ne pouvez plus rembourser les échéances de votre prêt immobilier (en cas de décès, d’incapacité ou d’invalidité). Donc, c’est une sécurité pour vous et votre famille, c’en est une aussi pour l’organisme de crédit  qui garantit le remboursement de son capital en cas de défaillance de la part de l’emprunteur.

En effet, l’assurance emprunteur garantit la prise en charge de tout ou partie des échéances de remboursement ou du capital restant dû d’un crédit en cas de survenance de certains événements, le plus souvent le décès, la perte totale et irréversible d’autonomie, l’invalidité permanente, l’incapacité temporaire de travail et la perte d’emploi.

Plus de 80% des emprunteurs souscrivent une assurance de groupe. Cependant, si ces contrats sont souvent très complets et que les démarches sont peu complexes, ils sont en revanche relativement chers et peu personnalisés. En effet, les garanties et les tarifs des offres de contrat groupe sont standardisés pour tous les profils même si certains assurés rencontrant des problèmes de santé particuliers qui peuvent se voir appliquer une surprime.

Donc, afin de bénéficier d’une couverture sur-mesure à un prix moins cher, vous pouvez souscrire une assurance individuelle chez un établissement d’assurance tierce.

Quels sont les avantages d’une assurance de prêt individuelle ?

Depuis 2010, il n’est plus obligatoire de prendre une assurance emprunteur auprès de l’organisme prêteur. C’est le principe de la loi Lagarde qui autorise la délégation d’assurance. En plus, la loi Sapin 2 permet de résilier son contrat assurance-emprunteur tous les ans.

Une assurance de prêt souscrite en dehors de la banque est une assurance dite individuelle, une assurance que l’emprunteur va souscrire lui-même, par ses propres moyens ou par l’intermédiaire d’un courtier en crédit immobilier, auprès d’une compagnie d’assurances. Une assurance individuelle est ainsi souscrite par le biais d’une délégation d’assurance.

Avec une assurance groupe, vous paierez la même cotisation quelle que soit votre situation personnelle (âge, durée du prêt…). Avec une assurance individuelle, vous disposez d’un contrat sur-mesure, dont la cotisation est calculée en fonction de votre âge et de votre situation personnelle. Nul doute que les contrats individuels avantagent particulièrement les personnes jeunes, généralement en meilleure santé avec une espérance de vie naturellement plus importante.

Le grand avantage d’une assurance individuelle est en effet son tarif compétitif. Contrairement au contrat groupe dont les cotisations sont calculées sur le capital initial, les cotisations d’un contrat individuel sont généralement calculées sur le capital restant dû.

Conditions de changements d’assurance

Une assurance individuelle ne peut être moins bonne qu’une assurance groupe, puisque la loi Lagarde interdit aux banques d’accepter une assurance individuelle dont les garanties ne seraient pas équivalentes à son assurance groupe.

La résiliation annuelle de l’assurance du prêt immobilier ne peut donc se faire que si les garanties apportées par le nouveau contrat, sont au moins équivalentes à celles du contrat du groupe de la banque.

En plus, il est essentiel de respecter un préavis de deux mois avant la date d’anniversaire du contrat d’assurance. Si le prêt date de moins de 12 mois, c’est la loi Hamon qui s’applique, auquel cas le préavis passe à 15 jours.

La demande de résiliation doit être faite par l’intermédiaire d’un courrier recommandé avec accusé de réception.

 

 

 

 

 

Back to Top